Immigration clandestine : des Mauritaniens en quête du rêve américain



De nombreux Mauritaniens quittent leur pays pour les Etats-Unis d'Amérique. Séduits par les théories diffusées sur les réseaux sociaux. Ces derniers mois, des milliers se sont rendus au pays de l'oncle Sam, un afflux soudain et inattendu.

"Je suis le premier immigrant de mon village à venir ici. "En ce moment, la communauté mauritanienne n'est pas très nombreuse, il n'y a que quelques personnes.’’, explique Oumar Ball, habitant de Cincinnati.

Ces hommes et femmes quittent leur pays en quête d’une vie meilleure aux Etats-Unis. Ils mettent aussi en avant la confiscation des libertés en Mauritanie. La communauté noire du pays affirmant être marginalisée.

Aissata Sall naviguait sur WhatsApp en mai lorsqu'elle a appris l'existence d'un nouvel itinéraire entre la Mauritanie et les États-Unis.

"Ce n'est pas facile de quitter son pays et ce n'est pas un choix facile, c'est vrai, mais là où il n'y a pas de bonheur, il faut partir. J'ai été menacé et maltraité. Ici, il y a la sécurité, la justice, je ne suis pas sous pression.’’, raconte-t-elle.

La possibilité de quitter la Mauritanie, pour une nouvelle vie aux États-Unis, est rendue possible par un point d'entrée peu connu au Nicaragua. Le voyage peut coûter jusqu'à 8 000 dollars, et les familles vendent souvent leur bétail pour se l'offrir. Mais il est loin d'être un fleuve tranquille.

"Le chemin que j'ai emprunté pour venir ici n'est pas bon, j’ai été dépossédée de mon téléphone et on m'a volé mon argent.’’, explique Aissata Sall, immigrée mauritanienne vivant à Cincinnati.

De nombreux Mauritaniens entrent aux États-Unis à Yuma, en Arizona. Sans une idée précise sur leur avenir dans ce pays.

Source : Africanews

Lundi 21 Août 2023
Boolumbal Boolumbal
Lu 110 fois



Recherche


Inscription à la newsletter