Commune de Néré Walo/Gorgol : 5 localités menacées d’enclavement par la dégradation avancée d’une excavation



Commune de Néré Walo/Gorgol : 5 localités menacées d’enclavement par la dégradation avancée d’une excavation
La commune de Néré Walo, se situe à la limite de la frontière qui sépare la région du Brakna et la Wilaya du Gorgol dont elle fait partie. Dans cette commune peuplée d’environ 12.000 âmes composée, en majorité d’agriculteurs et d’éleveurs et plus précisément entre le village de Sylla et le périmètre rizicole de Bir El Barka, se trouve une excavation qui s’étendrait environ sur une superficie de 10.000 m2 où stagne encore une importante quantité d’eau pluviale. Cette excavation se dégrade d’hivernage en hivernage troublant ainsi le sommeil des populations de Sylla, de Sinthiou Deyba, de Sinthiou Boumaka, de Fass Kagnaadé et de Néré Walo (chef lieu de la commune). En effet, cette excavation creusée par l’entreprise SICAP qui avait établi dans cet endroit une zone d’emprunt de matériaux pour l’aménagement d’un périmètre hydro agricole de 193 hectares au profit des Moussafrine (rapatriés) de Bir El Barka n’a jamais été traitée par l’entrepreneur à la fin des travaux en 2005. L’excavation qui s’étend à perte de vue que nous avons vue de nos propres yeux, est coincée entre deux périmètres agricoles ceinturés chacun d’eux, par une digue de protection. Mais, le non traitement de la zone d’emprunt en question, sous l’effet continue des inondations durant les hivernages antérieures a provoqué une dégradation très avancée de l’excavation et qui à terme pourrait affecter la digue de protection de Sylla dont les abords sont empruntés par les animaux, les véhicules ainsi que les charrettes qui transportent les marchandises et les personnes qui se rendent vers les villages concernés qui se situent sur la lisière du fleuve. Il ne reste plus qu’une petite distance,3 mètres à peine, qui sépare la digue de Sylla et l’excavation. La menace d’enclavement qui pèse aujourd’hui sur les localités précitées est réelle. D’autant plus que ces villages dépendent économiquement de la ville de Kaédi. En cas de rupture de la voie d’accès, les populations ne pourront plus évacuer leurs malades vers la capitale régionale si une solution n’est pas trouvée avant l’hivernage qui s’approche. C’est pourquoi, des ressortissants de la commune de Néré Walo comme Diop Samba Yéro, comptable à l’agence de la Somelec de Boghé se mobilisent pour alerter l’opinion et les pouvoirs publics sur la gravité de la situation. Monsieur Diop Samba alias Chancelier s’est joint au maire de Néré Walo à partir de la capitale régionale du Gorgol pour conduire sur les lieux afin de mesurer la gravité du problème. Face à cette situation, le maire a tiré sur la sonnette d’alarme. Ainsi, M. Kane Hamidou lance-t-il un appel au président de la république, M. Mohamed O Abdel Aziz qui effectuera d’ailleurs une visite prévue le jeudi prochain à Kaédi pour leur venir en aide avant que les premières gouttes de pluies ne tombent du ciel. Faute de quoi prévient-il, ce sera le pire pour des milliers d’habitants qui vivent dans cette commune.

Jules Diop CP L’Eveil Hebdo au Brakna envoyé spécial au Gorgol

Source:
Jules Diop pour boolumbal.org

Mardi 26 Avril 2011
Boolumbal Boolumbal
Lu 1197 fois


1.Posté par alhassane kane le 06/03/2014 13:36 (depuis mobile)
Yo jam wonemen ene kay eren ganndi ton ko nokku mbelsi ndaado hol no mbawaten wadde hadum wana nokku mo mbawaten yitade koyemen y''ewe hakkunde kagade e neere waalo ko ladde Allah e jereende mbele gese mbawata wonnde doon ngesa neere no fotiduu6iremaa

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter