Meeting Coalition Espoir Mauritanie à Sébkha: " Je m’engage à rendre des comptes de la gestion des ressources de la commune», indique Kadiata Malick Diallo



« Je m’engage à vous rendre des comptes, sur la gestion des ressources de la commune si vous me portez à la tête de cette circonscription de Sebkha » a déclaré lors d’un meeting électoral, tenu le mardi, 2 mai, non loin du Cinéma Saada Madame Kadiata Malick Diallo, candidate à la mairie de Sebkha et membre de la Coalition Espoir Mauritanie 2023.

Au cours de meeting ce premier meeting électoral dans cette circonscription, la Coalition Espoir est arrivée en force. Tout son staff et candidats de Nouakchott étaient au rendez-vous.

Devant les militants acquis, Kadiata a demandé aux électeurs ‘’de ne pas accepter qu’on leur parachute des candidats qui n’habitent pas dans la circonscription et qui, une fois élus les oublient et les replongent dans leurs misère, car leur seule mission est de cantonner la Moughataa dans sa marginalisation, voire son exclusion, parce qu’elle est suspectée de n’abriter que des étrangers. Les étrangers ne méritent-ils pas de respect’’, s’est interrogée la candidate.

Poursuivant son propos, elle regrette l’mage qu’on colle à Sebkha, un refuge de délinquants où les enfants n’osent sortir sans être raflés et tabassés par la police, un quartier qui abrite le « marché Eff » ou « nauséabond », un quartier où les populations sont obligées de déguerpir, à chaque hivernage et inondations. Une situation chaotique et une image erronée que Kadiata Malick Diallo, qui déclare avoir répondu à une demande pressante de ses amis pour briguer le fauteuil de maire, s’attèlera à corriger et à changer, une fois installée à la mairie de Sebkha. Pour cela, n’a nous avons concocté un programme que nous partageons avec vous et sur lequel, nous vous demanderons à nous juger au quotidien’’, a-t-elle précisé. Elle mesure toutes les difficultés qu’elle aura à affronter avec l’administration locale. KMD n’a pas manqué de décocher quelques flèches à l’encontre du parti INSAF et de sa tête liste nationale suspectée d’avoir trempé dans les exactions de 1989/1990.

Presque tous ont pris la parole pour vanter les qualités personnelles, l’engagement et le combat d’une cinquantaine d’années de l’icône de l’arène politique mauritanienne. Avec Kadidata Malick Diallo, l’ère du changement a sonné, ont tonné successivement Diop Amadou Tidjane, président du FRUD, Me Id Mohamed M’Bareck, tête liste nationale de la coalition, Mohamed Lemine Sidi Maouloud, candidat à la mairie de Dar Naim et à la députation de Nouakchott Nord, Balla Touré, candidat à la députation pour Nouakchott Ouest, le candidat au conseil régional de Nouakchott. Kadiata a fini de démontrer ses capacités et son engagement tout au long de son parcours. Aussi, tous ont salué la place accordée par la Coalition Espoir à la jeunesse et aux femmes dans les différentes listes. Ils ont invité les électeurs à ne pas se tromper de cible, les candidats du parti du pouvoir, ‘’un pouvoir corrompu qui cherche à perpétuer la division et la gabegie’’, selon eux.

Pour sa part, le directeur de campagne national Youssouf Mohamed Issa, a déploré, face à un public monocolore, les cloisons installées par le système entre les différentes composantes du pays. « Nous sommes contre ce système qui divise les mauritaniens, c’est pourquoi la coalition Espoir Mauritanie 2023 se bat pour redonner l’espoir à l’ensemble des mauritaniens ». Et pour se faire, il a demandé aux électeurs de voter les listes de la coalition pour réaliser le changement espéré par le peuple mauritanien.

Source: http://www.lecalame.info/]urlhttp://www.lecalame.info/?q=node/14549

Jeudi 4 Mai 2023
Boolumbal Boolumbal
Lu 69 fois



Recherche


Inscription à la newsletter