Une équipe de France pas d’attaque face à la Croatie



Une équipe de France pas d’attaque face à la Croatie
L’équipe de France de football a fait match nul 0-0 face à la Croatie, ce 29 mars 2011, au terme d’une rencontre sans saveur. Si les Bleus ont confirmé leur solidité défensive autour d’un axe Adil Rami-Philippe Mexes, l’animation offensive, elle, a encore été défaillante malgré des progrès en deuxième mi-temps.
L’équipe de France de football et celle de Croatie se sont séparées sur un match nul 0-0, ce 29 mars 2011, au Stade de France. Laurent Blanc, le sélectionneur des Bleus, et son homologue Slaven Bilic se sont livrés à des essais tactiques peu concluants durant une rencontre particulièrement terne en première mi-temps.

Une première période insipide

Au coup d’envoi, une seule surprise côté tricolore avec la titularisation dans l’entrejeu du Stéphanois Blaise Matuidi à la place du Lyonnais Yoann Gourcuff, aux côtés du capitaine Alou Diarra. Les deux milieux de terrain défensifs impulsent un pressing haut qui gène les Croates. Mais leurs partenaires en attaque ne sont pas inspirés et c’est Matuidi qui décoche la première flèche à la 22e minute avec un tir des 30 mètres non-cadré. Adil Rami place ensuite un coup de tête à côté (26e).

La pression monte progressivement sur la cage d’un Vedran Runje sonné par un choc avec Florent Malouda : à la demi-heure de jeu, Dejan Lovren est averti pour un croc-en-jambe sur Samir Nasri. Mais les coups de patte du meneur de jeu sont sans effet. Et à la 37e minute, Karim Benzema tire au-dessus du montant adverse alors que la cage était grande ouverte devant lui après un centre en retrait d’Anthony Réveillère. Derrière, il faut un Hugo Lloris vigilant pour s’interposer d’une manchette sur la première occasion adverse, une frappe enroulée signée Ivan Perisic (42e).

Ribéry rentre sous les sifflets

De retour des vestiaires, Ognjen Vukovejic fait passer un frisson dans le camp tricolore en trouvant le petit filet extérieur de Lloris (50e). Dans la foulée, Jérémy Menez force Stipe Pletikosa, entré à la place de Runje, à se déployer une première fois (51e). Le manque d’efficacité des Bleus n’offre pas les meilleures conditions d’entrée de jeu à Franck Ribéry, accompagné de Loïc Rémy, à l’heure de jeu : le joueur du Bayern Munich est accueilli par les sifflets du public. Son retour au SDF se concrétise pourtant par une amélioration dans l’animation offensive.

A la 68e minute, un tir d’Adil Rami vient mourir sur le montant gauche de la Croatie (68e). Puis, Kevin Gameiro de la tête (83e), Loïc Rémy d’un contrôle trop long (84e), Yoann Gourcuff d’une frape enroulée (90e +2) et Rami d’une volée acrobatique (90e+3) manquent la balle du K.O. Rami sortira d'ailleurs sur une civière, touché aux cervicales, après être mal retombé. Peu avant, Mladen Petric avait forcé Lloris à une sortie éclaire (78e). Même si l’équipe de France a affiché un visage plus conquérant sur la fin, elle pouvait difficilement faire pire qu’en première période.

De notre envoyé spécial à Saint-Denis



Jeudi 31 Mars 2011
Boolumbal Boolumbal
Lu 594 fois


Recherche


Inscription à la newsletter