Un mauritanien distingué du prix annuel Rights Defender Awards



Le Département d’État américaine a annoncé début février 2023, les lauréats des Global Human Rights Defender Awards annuels.

Dix activistes du monde entier dont un mauritanien, qui ont fait preuve de leadership et de courage tout en œuvrant pour la promotion et la défense des droits de l’homme et les libertés fondamentales ont été distingués, indique le Département d’Etat.

Ces guerriers de la liberté et des droits ont lutté et dénoncé les violations des droits de l’homme commises par les gouvernements et les sociétés, mobiliser des actions pour protéger l’environnement, amélioré la gouvernance, assuré la responsabilisation et mettre fin à l’impunité.

La cohorte de cette année représente des défenseurs aux parcours variés et au potentiel considérable. De la lutte contre le déni de l’esclavage à la promotion des droits électoraux et du travail, les dix lauréats incarnent les valeurs inscrites dans la Déclaration universelle des droits de l’homme.

Ces récompenses sont déterminées par le Bureau de la démocratie, des droits de l’homme et du travail.

Mohamed Ely El Hor – Mauritanie

Grâce au travail acharné de M. El Hor sur plusieurs décennies, sa communauté a fait des progrès considérables dans la sécurisation des droits fonciers des anciennes victimes de l’esclavage.

Il a remporté des batailles terrestres acharnées dans les années où le gouvernement mauritanien refusait d’admettre l’existence de l’esclavage, et continue aujourd’hui de partager les meilleures pratiques pour aider d’autres communautés d’anciens esclaves et d’Afro-Mauritaniens à surmonter leurs propres problèmes de propriété foncière.

Pour Mohamed Ely El Hor, l’émancipation des esclavages est indissociables de la propriété foncière, eu égard aux liens séculaires de cette communauté à la terre.

Traduit de l’anglais

Par Oumlbenina Mint Bamba


Source : Senalioune



Mardi 7 Février 2023
Boolumbal Boolumbal
Lu 105 fois



Recherche


Inscription à la newsletter