Sénégal : un journaliste en grève de la faim transféré à l’hôpital, selon son avocat



Le journaliste sénégalais Pape Alé Niang, renvoyé en détention depuis six jours pour des «informations de nature à nuire à la défense nationale», est «très éprouvé» par sa grève de la faim et «a été évacué dans un hôpital», a déclaré dimanche à l’AFP un de ses avocats.

Pape Alé Niang «est évacué à l’hôpital Principal (de Dakar) depuis hier (samedi) soir. Il est très éprouvé par sa grève de la faim» qu’il observe «depuis sa nouvelle incarcération mardi» 20 décembre, a affirmé à l’AFP Me Moussa Sarr, confirmant une information de la Coordination des associations de presse (CAP), une confédération syndicale locale.

Patron du site d’informations Dakar Matin, M. Niang avait été renvoyé en prison le 20 décembre après avoir été remis en liberté et placé sous contrôle judiciaire le 14 décembre. Son contrôle judiciaire était intervenu après plus d’un mois de détention près de Dakar pour «divulgation d’informations de nature à nuire à la Défense nationale», «recel de documents administratifs et militaires» et «diffusion de fausses nouvelles». Le parquet de Dakar avait annoncé le 20 décembre dans un communiqué avoir »révoqué« ce contrôle judiciaire.

Il l’avait justifié par les «sorties médiatiques» du journaliste qui sont «une violation des obligations» qui lui «faisaient défense de communiquer sous aucune forme sur les faits objets de poursuite». Or, selon le parquet, «l’inculpé a largement contrevenu à ses obligations en abordant volontairement lors de ses lives sur Youtube les faits poursuivis» et lors desquels il a mené «des attaques injustifiées aussi bien contre une autorité de la police que contre les enquêteurs».


Source : Le Figaro avec AF

Lundi 26 Décembre 2022
Boolumbal Boolumbal
Lu 108 fois



Recherche


Inscription à la newsletter