Sécurité et Développement en Mauritanie : lancement des travaux au profit des écoles militaires de Rosso



Sécurité et Développement en Mauritanie : lancement des travaux au profit des écoles militaires de Rosso
Le Projet d’appui à la sécurité et au Développement en Mauritanie s’est rendue à Rosso, mercredi 28 février 2019, pour y être reçu par les commandants des écoles militaires de formation initiale de la gendarmerie, le colonel Dey Ould Bamba OuldYezid, et de la Garde nationale, le lieutenant-colonel Sidi-Mahmoud Taleb Ould Jiyeb, à l’occasion du lancement des travaux d’infrastructures financée par l’Union européenne via le Fonds européen de développement (FED).

Parmi les ouvrages dont la construction est prévue, les emprises de l’école de gendarmerie et de la Garde nationale vont de prime abord voir leur réseau d’assainissement des eaux usées réhabilité. « Une priorité », selon les deux commandants d’école.Un point en effet clef alors que la situation, d’autant plus difficile pendant les pluies et en période d’hivernage, impacte fortement les conditions d’instruction des soldats et sera donc ainsi prise en charge avant même d’entamer la construction de nouveaux édifices.

Les élèves gendarmes bénéficieront ensuite d’un nouveau bâtiment pour abriter une salle pédagogique dédiée à l’informatique, d’un amphithéâtre et d’un parking. Les élèves de la garde bénéficieront eux d’un nouveau parcours du combattant, d’une cafétéria, d’un amphithéâtre, d’une salle de sport, d’un parking, ainsi que d’une infirmerie mutualisée à l’ensemble de la garnison.

L’ensemble des ces infrastructures devraient voir jour d’ici environ une année. D’autres installations suivront, à l’image du stand de tirs ur l’emprise du Bataillon d’infanterie motorisé (BIM 61) – dont la construction des murs balistiques implique l’utilisation d’une technologie mauritanienne innovante à base de matériaux locaux – ayant vocation à être mutualisé à l’ensemble de la garnison.

En sus de ces investissements au profit des recrues, d’autres projets viendront compléter ce dispositif à travers les formations spécialisées en matière d’anti-terrorisme, qui seront délivrées dans le cadre de l’Académie mauritanienne de la Paix et de la Sécurité, notamment à Nouakchott.Le chef de la coopération de la Délégation de l’Union européenne à Nouakchott, l’ambassadeur Giacomo Durazzo, s’est ainsi « réjoui du démarrage de ces travaux ».

Le Projet d’appui à la Sécurité et au Développement en Mauritanie bénéficie d’un financement duFED,est piloté par les autorités mauritaniennes en lien avec les forces armées et desécurité nationales. Il constitue le fer de lance d’une approche globale de l’Union européenne impliquant à la fois d’améliorer les conditions de vie des populations situées dans ces enclavées à la frontière malienne, d’y renforcer la présence de l’Etat, ainsi que d’accompagner plus généralement la montée en capacités des forces armées et de sécurité mauritaniennes, tant en matière d’équipement que de formation.

Communiqué de presse

Source: http://www.lauthentic.info

Jeudi 7 Mars 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 155 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter