Présidentielles Mauritanie : une fin de mandat de Ould Aziz sur fond de scandale de la SNIM



Alors que les regards des candidats sont tournés vers le scrutin du 22 juin prochain, la SNIM pare au plus pressé en bradant ses mines les plus importantes de F’dérick à une société australienne pour son exploitation. Il s’agirait d’un contrat de cession pour 20 ans à une société nationale dont elle détiendrait 20 pour cent et le reste au gendre de Ould Aziz le richissime homme d’affaire Ould Ahmed Saleck.

C’est la première fois de son histoire que le fleuron de l’industrie mauritanienne se débarrasse ainsi d’une de ses poules aux œufs d’or pour se retrouver finalement minoritaire dans le capital de l'entreprise. C’est le moment choisi surtout les élections pour arriver à un tel résultat qui inquiète les observateurs tout comme les candidats de l'opposition. Il s’agit en réalité d’un bradage des ressources du pays qui s’inscrit dans le calendrier de Ould Aziz à quelques mois de la fin de son deuxième quinquennat. Le président offre ainsi les mines de F’dérick à son gendre pour s’enrichir davantage avant qu’il ne quitte le palais. Une façon de mener ce contrat juteux à l’abri des regards indiscrets et des voix critiques de l’opposition. Si l’on sait que les mines de F’dérik recèlent 30 millions de tonnes d’excellente qualité les observateurs mesurent le manque à gagner de la SNIM estimée à 2 millions de tonnes par an. Une bouffée d’oxygène qui peut la sortir de ce goulot d’étranglement auquel elle fait face depuis des années. Un scandale de la république à mettre dans l’héritage de Ould Ghazouani s’il remporte les élections.


Source: Yaya Cherif Kane

Dimanche 26 Mai 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 64 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter