Présidentielle : Protestations à Sebkha, Elmina, Riyadh



Des jeunes manifestants ont protesté dimanche après-midi à Sebkha, Elmina, Riyadh et Dar Naim, contre les résultats partiels publiés par la plateforme de la CENI qui donnent une avance considérable au candidat Mohamed Cheikh Ghazouani. Ces tendances lourdes placent Biram Dah Abeid qui s'est rendu non sans heurts en début d'après-midi, à Basra, au siège départemental de sa campagne à Sebkha, en deuxième position avec environ 22 % des voix. Le leader abolitionniste a déclaré, dimanche 30 juin, au cours d'une conférence de presse qu'il ne reconnaîtrait pas les résultats de "la Ceni de Ghazouani", qu'il accuse d'être instrumentalisée par le pouvoir.

Le gouvernement a mis en place un Observatoire national chargé de surveiller l'élection, que l'opposition a dénoncé comme un instrument de manipulation du scrutin.

"Nous ne reconnaîtrons que nos propres résultats et sur cette base, nous descendrons dans la rue pour refuser le hold-up électoral", a-t-il lancé.

BDA a affirmé que son mouvement de refus "sera pacifique" et a appelé l'armée et les forces de l'ordre.

Les protestataires ont mis le feu à des poubelles et brûlé des pneus avant d'être dispersés par les forces de l'ordre qui ont fait usage des grenades lacrymogènes.

Après quelques échauffourées, le calme est revenu en début de soirée. Pendant ce temps, les forces de sécurité ont pris position sur les principaux carrefours de ces départements.

Copyright-2014


Source: https://lecalame.info

Lundi 1 Juillet 2024
Boolumbal Boolumbal
Lu 119 fois



Recherche


Inscription à la newsletter