Migration : mort d’une centaine de sénégalais au large de la Mauritanie en tentant de gagner l’Europe



– A Nouadhibou, à 460 km au nord de Nouakchott, la capitale mauritanienne, « environ 797 à 850 sénégalais et 6 gambiens sont arrivés dans des pirogues », en provenance du Sénégal, a appris Cridem, ce samedi 4 novembre dans la soirée. Les migrants se rendaient aux Îles Canaries.

Selon notre source, treize sont arrivés décédés et ont été enterrés à Nouadhibou en raison de leur état de décomposition. D’après les rescapés, environ 90 à 100 sont morts noyés en mer. La même source renseigne que 12 parmi ces rescapés sont actuellement hospitalisés à l’hôpital de Nouadhibou.

A Nouamghar, un des points d'accès par le sud au Parc national du banc d'Arguin, il a été également rapporté l’arrivée de « pirogues avec [à bord] des migrants dont plusieurs sont morts ».

Les autorités administratives et sécuritaires de Dakhlet Nouadhibou, les associations sénégalaises, l'Organisation internationale des Migrations (OIM), l’Ambassadeur et le consul du Sénégal à Nouadhibou se sont mis à pied d’œuvre pour aider et soutenir les rescapés.

Parmi ces rescapés qui attendent leur rapatriement, on compte des femmes en état de grossesse, des enfants et des bébés. Les sénégalais résidant à Nouadhibou ne comprennent pas la lenteur de la réaction des autorités sénégalaises face à drame.

Il y’a quelques jours, la police mauritanienne a rapatrié plusieurs centaines de migrants sénégalais à Rosso depuis Nouadhibou. Plus de 2500 sénégalais migrants ont été transportés de Dakhla au Maroc via Nouadhibou et Rosso, indique le Consulat du Sénégal à Nouadhibou.

Par la rédaction de Cridem

----



Source : Rédaction Cridem

Dimanche 5 Novembre 2023
Boolumbal Boolumbal
Lu 130 fois



Recherche


Inscription à la newsletter