Mauritanie : Les élections, source des problèmes de cohésion sociale (Sociologue)



Selon le sociologue mauritanien Sow Samba, la problématique de la cohésion sociale et du vivre ensemble surgit en Mauritanie à chaque période électorale.

« Chaque fois qu’il y a des problèmes au niveau de la cohésion sociale et du vivre ensemble, c’est la veille des élections présidentielle, communale ou législative. Dès qu’il y a la conquête du pouvoir politique, on commence à braquer les uns contre les autres. Ce qui peut être extrêmement dangereux », a alerté le sociologue.


ow Samba était l’invité de l’ONG Monde Sans Guerre Sans Violence pour animer une conférence sur : « Le dialogue interculturel, vecteur de cohésion sociale en Mauritanie ». A propos, le sociologue a exhorté les Mauritaniens à éviter « les discours de fantaisie » et à « retrouver leurs convergences culturelles ».

Pour le sociologue, le dialogue culturel doit êtres sincère et basé sur la tolérance. « Quand on est tolérant, on accepte que l’autre a la même dignité que nous (…) Quand on est tolérant, on ne dénigre pas les gens », a-t-il dit.

Parmi les recommandations du sociologue pour une bonne cohésion sociale, «Il faut combattre l’illusion de la société homogène. Il y des gens qui pensent que la Mauritanie appartient à un telle communauté. Mais, il n’y a pas de société homogène. Je défie quiconque de me citer un pays avec une seule culture, une seule langue ou une seule religion».

Sow Samba a aussi conseillé aux Mauritaniens d’organiser des rencontres culturelles destinées à faire connaître les valeurs sociales et cultuelles de chaque commuauté du pays. Il a également prôné le retour des mariages mixtes qu’il considère « un creusé incontestable pour le vivre ensemble. »

Pour sa part, la présidente de l’ONG Monde Sans Guerre sans Violence, Hapsa Cheikh Bocoum, a confié à Alakhbar que « le dialogue interculturel permet aux différentes communautés du pays de se rapprocher et de se comprendre. Il garantie, pour notre pays, une vie sociopolitique apaisée »

L’ONG Monde Sans Guerre Sans Violence a lancé, depuis samedi dernier, une série d’activités sur le dialogue culturel avec le soutien du projet prévention de Projet prévention de conflits et du dialogue interculturel. L’évènement dure trois jours.





Source : Alakhbar.info


Lundi 21 Janvier 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 135 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter