Indépendance 2023 de la Mauritanie, « Le K » alias Seydina Diallo sort le single au vitriol « 93 23 » sur le Passif Humanitaire

Depuis la Belgique où il s’est installé depuis quelques mois, troquant le blazer du Rappeur au costume du fonctionnaire international, Seydina Ali Diallo dit « Le K » sort un nouveau single intitulé « 93 23 » où il dénonce le Passif Humanitaire, pour dire la tristesse des familles qui commémorent ce 28 novembre 2023, 63ème anniversaire de l’indépendance de la Mauritanie, en hommages au douloureux souvenir de cette triste nuit du 28 novembre 1990 durant laquelle 28 de leurs proches ont été pendus à Inal.



Indépendance 2023 de la Mauritanie, « Le K » alias Seydina Diallo sort le single au vitriol « 93 23 » sur le Passif Humanitaire
A l’occasion de la célébration du 63ème anniversaire de l’indépendance de la Mauritanie, le 28 novembre 2023, Seydina Ali Diallo dit « Le K », jeune rappeur et ex-chargé de communication au Bureau International du Travail en Mauritanie, sort un nouveau single dénommé « 93 23 ». Il y dénonce l’amnistie de 1993 (loi n° 93-23 du 24 juin 1993) qui absout tous les crimes de sang commis durant les années de braise pendant lesquels des centaines d’officiers, sous-officiers et soldats négro-mauritaniens, en majorité Halpulaar, ont été exécutés dans plusieurs camps militaires en Mauritanie. Les autorités de l’époque avaient évoqué une tentative de coup d’Etat qu’allait perpétrer cette communauté.

Des dizaines de fosses communes ont été découvertes plus tard dans plusieurs lieux, notamment à Azlat, Sori Malé, Wothié dans la Vallée.

L’apothéose de ce pogrom qui s’est étalé de 1989 à 1992 a été atteint, selon plusieurs témoignages de rescapés, le 28 novembre 1990 quand 28 soldats halpulaar furent pendus dans le camps militaire d’Inal, pour commémorer le 31ème anniversaire de l’indépendance de la Mauritanie.

Depuis cette date, le jour de cet anniversaire est devenu un jour de deuil et non de fête, pour les centaines d’orphelins et de veuves constitués en collectifs pour exiger le règlement définitif de ces douloureux évènements connus sous l’appellation « Passif Humanitaire ». Ils organisent à cette occasion, en général le 27 novembre de chaque année, des marches toujours matés par les forces de l’ordre.

Le nouveau single de Seydina Ali Diallo, « 93 23 » revient ainsi sur cette problématique. Un tube au vitriol qui fustige l’ordonnance de 1993 qui soustrait à la justice les auteurs des massacres des années 91-93, mais aussi dénonce toutes les exactions que les populations noires subissent, en termes de spoliation foncière et d’épuration ethnique.

Ainsi, avec ce nouveau single, Seydina Ali Diallo enrichit sa discographie déjà riche depuis le projet PHENIX qui avait marqué son comeback dans le monde du Rapp en Europe, en particulier dans la capitale belge Bruxelles. Les textes du rappeur sont durs et crus. Ils revendiquent et mettent à nu les injustices et inégalités dont sont victimes une grande partie de la communauté mauritanienne, en particulier les Halpulaar.

Le single est disponible sur youtube.

Cheikh Aïdara

Source: https://aidara.mondoblog.org

Vendredi 1 Décembre 2023
Boolumbal Boolumbal
Lu 120 fois



Recherche


Inscription à la newsletter