Football : Drogba et Eto’o victimes de poissons d’avril



Football : Drogba et Eto’o victimes de poissons d’avril
En ce 1er avril, les deux mégastars africaines du ballon rond Didier Drogba et Samuel Eto’o ont inspiré les rédactions. Normal : ils ont tout deux particulièrement fait l’actualité cette semaine. Le premier en marquant deux buts contre le Bénin et le deuxième en s’en prenant à un journaliste irrévérencieux, après la défaite des Lions indomptables (1-0) au Sénégal.


Poisson n° 1 : Drogba veut jouer en défense

Dans son édition du 1er avril, le magazine France Football publie ce qu’il présente comme une interview de l’attaquant ivoirien Didier Drogba. « Ce n’est pas que je me sente trop vieux pour évoluer devant, expliquait-il, mais j’ai envie de me fixer un nouveau challenge avant de terminer ma carrière au plus haut niveau. Je veux vraiment jouer en défense centrale ! Des milieux reculent bien d’un cran, un attaquant peut bien reculer de deux. Non ? Et comme j’ai un peu le sentiment d’avoir fait le tour de mon poste, je me dis que ce serait bien de tenter un truc un peu dingue pour les 3, 4 saisons qu’il me reste au plus haut niveau. » France Football a révélé, plus tard sur son site Internet le canular, réalisé avec le consentement de l’attaquant. « Je ne suis pas encore assez vieux pour reculer si loin des cages adverses », sourit Didier Drogba.

Poisson n° 2 : La fédération camerounaise sanctionne Eto’o


Sur son site Internet, le quotidien camerounais Le Jour revient sur l’affaire Samuel Eto’o et prétend que « la commission d’homologation et de discipline de la Fécafoot s’est réunie d’urgence hier et a décidé de sanctionner Samuel Eto’o Fils pour cet écart de comportement jugé « inadmissible » ». Selon le journal, l’attaquant de l’Inter de Milan aurait ainsi été déchu de son brassard de capitaine…

Poisson n° 3 : Eto’o quitte la sélection camerounaise

Le site belge Camer-sport explique quant à lui qu’un message est parvenu ce vendredi à la rédaction. Dans cette lettre, Samuel Eto’o revient sur son coup de sang survenu à Dakar au cours de la conférence de presse d’après match. Pour l’attaquant, l’écho qu’en a fait la presse, justifie son retrait de la sélection nationale camerounaise. L’auteur de l’article indique avoir eu au téléphone l’entraîneur Javier Clemente qui a confirmé la démission de son capitaine, avant d’ajouter : « À la Fecafoot et au ministère des sports, les autorités ne comprennent pas la décision subite de Samuel Eto’o qu’elles ont toujours soutenu en toute circonstance ».

Source : Jeuneafrique.com


Vendredi 1 Avril 2011
Boolumbal Boolumbal
Lu 564 fois


Recherche


Inscription à la newsletter