Être dans INSAV et pour quel effet ?



Depuis l'émergence des partis étatiques dans le champ politique national de la Mauritanie, à aucun moment ils ont pris charge les problématiques negro-africaines. Ils ont été toujours dans la négation et dans l'aggravation de leurs conditions existentielles. Les negro-africains triment à tous les niveaux. Ils sont exclus des instances décisionnelles et essentielles du pouvoir politique et économique. Les institutions culturelles, les moyens de communications en masse et les instruments d'éducations ne portent guère la force et l'âme de leur identité culturelle et linguistique. Dans la brutalité froide des actions politiques, ils sont dépossédés des terres ocres de leurs ancêtres. Aujourd'hui la vie devient un fardeau lourd à porter pour eux. Du PRDS à INSAV en passant par le UPR, le rouleau compresseur du racisme, de l'exclusion, et de la marginalisation vis-à-vis des negro-africains ne cesse de se déployer dans une tragédie incommensurable.
Étrangement à l'instar d'un peuple qui cherche un suicide collectif ou frappé par la demens de Stockholm, l'élite et le fouta sont vent debout dans les sillages du parti de l'état. Mais pour quel gain et pour quel effet par rapport aux garanties juridiques, politiques et constitutionnelles pouvant sécuriser un peuple face aux aléas des pouvoirs et des gouvernants aux idéologies nauséabondes ?
Les peuls disent :" jam ummortaako puccu to mbayla ". Avec le INSAV, l'avenir risque d'être lugubre et glauque. Car, les ingrédients constitutifs de INSAV sont nihilistes et mortiféres à tout ce qui peut participer à l'affirmation effective des negro-africains. "Wonaa tobo momtata pate jaawngal". INSAV ne pourra pas rentrer en contradiction avec les résidus du PRDS et de l'UPR.
Certainement, il engendra plus de douleurs, de désillusions que de béatitude dans les cœurs et dans les esprits ....woto dum won yaa hakiim.
Jamal Sow

Dimanche 21 Mai 2023
Boolumbal Boolumbal
Lu 110 fois



Recherche


Inscription à la newsletter