Droits de l’homme : Les autorités lancent une plateforme pour recevoir les plaintes de violation



Les autorités mauritaniennes ont mis en place une plateforme numérique pour « recevoir et traiter les plaintes relatives aux atteintes éventuelles aux droits de l’homme » dans le pays, a-t-on officiellement annoncé jeudi à Nouakchott du commissariat en charge des droits de l’homme dans le pays.

La plateforme dénommée «Himayeti » (Ma protection) est encore présentée comme « un moyen moderne et un pilier essentiel pour la promotion et la protection des droits de l’homme » en Mauritanie précisent les mêmes sources.

Dans un communiqué publié à ce sujet, le commissariat précise que cette initiative a été prise sur une directive du président, Mohamed Cheikh Ghazaouni afin de « promouvoir et protéger les droits de l’homme dans le pays et pour développer un système unifié et complémentaire pour la gestion des plaintes et des réclamations à la hauteur des aspirations des citoyens ».

Une initiative similaire portant sur la mise en ligne d’un NUMERO VERT dédié spécifiquement à la dénonciation de cas éventuels d’esclavage avait déjà mis en ligne il y a bientôt un peu plus d’une année par le biais de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) pour lutter contre les réminiscences de l’esclavage dans le pays.

Des caravanes de mobilisation contre ce phénomène de société avaient également été organisées, en présence d’ambassadeurs occidentaux dans le pays.

Mais aucune évaluation de l’efficacité de cet outil de dénonciation par les citoyens et notamment les victimes ou leurs proches n’a jusqu’ici été faite.

Source : La Dépêche via Cridem

Vendredi 24 Mai 2024
Boolumbal Boolumbal
Lu 54 fois



Recherche


Inscription à la newsletter