Dr. Hampaté Bâ nommé, conseiller à la primature; une injustice en réparation?



Dr. Hampaté Bâ nommé, conseiller à la primature; une injustice en réparation?
Dr. Hampaté Bâ vient d’être nommé conseiller au premier ministère. Ce jeune cadre, spécialiste en entomologie, occupait, depuis quelques années, le poste de directeur adjoint à l’institut de Santé publique, ancien CNH. Une occasion pour effectuer de nombreux voyages d’études à l’étranger, à travers séminaires et ateliers.

Fils du célèbre Pr. Oumar Bâ, historien, Hampaté s’est engagé, très tôt en politique au sein de son département, M’Bagne où il joue un rôle important dans les structures locales de son parti, l’UPR. Au niveau national, il a été chargé de mission au Conseil national de la jeunesse de l’UPR. La promotion de ce jeune cadre, courtois et affable vient consacrer les efforts qu’il déploie depuis plusieurs années. Elle vient aussi et surtout réparer une injustice dont souffrent les cadres du département de M’Bagne, l’un des oubliés de la République. Un seul membre du conseil national de l’UPR, un seul directeur central, aucun secrétaire général, aucun directeur d’établissement public, aucun conseiller à la présidence…Face à cette injustice, les cadres du département ont mené, sous la houlette de Bâ Bocar Soulé, un plaidoyer auprès des pouvoirs publics. Des rencontres avec les présidents de l’UPR, des ministres, des responsables de sécurité et de la défense… Et en dépit des nombreuses promesses faites par la primature, de CV déposés, les cadres de M’Bagne ont toujours pris leur mal en patience. Espérons que cette promotion vient ouvrir la porte à d’autres cadres de la Moughataa dont certains se demandaient si le pouvoir n’avait pas une dent contre M’Bagne qui a été, pourtant présent à tous ses rendez-vous.


Source: http://lecalame.info

Lundi 4 Février 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 112 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter