Appel aux jeunes mauritaniennes et mauritaniens résidents en France



Appel aux jeunes mauritaniennes et mauritaniens résidents en France
Nous avons tous quitté notre pays pour des raisons diverses et variées mais en réalité nous n’avons pas vraiment eu le choix. On est encore nombreux à penser que notre exil va durer des années voire des décennies faute de vrai changement politique. Et pourtant un changement il y’en a eu un et il est de taille : en effet, nous pouvons tous voter aujourd’hui ce qui était impossible hier.


Eh bien sachez que ce droit fondamental qui nous était interdit a été obtenu aux récents états généraux de la démocratie (EGD) sous l’impulsion de l’AJDR/MR de Ibrahima Moctar SARR, candidat aux élections présidentielles du 6 juin prochain.Ibrahima Moctar SARR est le seul candidat qui nous propose de changer le système politique lui-même (et pas seulement les hommes) et de bâtir une Mauritanie nouvelle sur des bases nouvelles.Une Mauritanie nouvelle qui réservera à chacun de ses fils, quelque soit son appartenance ethnique, la place qu’il mérite ;

Une Mauritanie nouvelle qui revalorisera l’éducation nationale avec la reconnaissance de toutes les langues nationales ;

Une Mauritanie nouvelle qui réservera des ressources dignes de ce nom à la pratique du sport ;

Une Mauritanie nouvelle qui fera de la culture un des axes de son développement ;

Bref, une Mauritanie nouvelle qui mettra son avenir, c'est-à-dire sa jeunesse, au cœur de sa politique.

Donc pour les prochaines présidentielles allez voter, incitez votre entourage proche et votre famille restée au pays à aller voter pour Ibrahima Moctar SARR, le seul candidat qui lutte pour l’avènement d’une Mauritanie nouvelle car C’EST POSSIBLE! INA WONNA! MOUNNA NEKK!AWA NANA!




Amadou BA
Responsable des Jeunes de l'AJD/MR France



Vendredi 29 Mai 2009
Boolumbal Boolumbal
Lu 398 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter