APPEL A MANIFESTER, SAMEDI 21 AVRIL 2018 A LA PLACE DE TROCADERO A PARIS DE 14H POUR UNE MARCHE JUSQU’À L'AMBASSADE DE MAURITANIE A PARIS.

Venez très nombreux et faites passer le message svp.



Commémoration des déportations d'avril 1989 en Mauritanie:
Déclaration du collectif des organisations mauritaniennes en France
Commémoration des déportations d'avril 1989 en Mauritanie: Déclaration du collectif des organisations mauritaniennes en France
COMF - Il y a 29 ans, sous le régime de l'ancien dictateur, le Colonel Maouya Ould Sidi Ahmed Ould Taya, nos mères, nos pères, nos sœurs, nos frères, tous ces êtres qui nous sont chers ont été privés de leur patrie au nom d'un racisme mortifère. Une chasse aux Noirs fut orchestrée au vu et au su du monde entier par un État entièrement dévoué à l'arabité exclusive de la Mauritanie au mépris de sa composition ethnoculturelle.
Nous, Associations, Organisations, Mouvements et partis politiques représentés au sein du collectif des Mauritaniens en France, dénonçons le racisme et l’exclusion que continue de subir la communauté noire en Mauritanie.
Depuis 1989, date des déportations, les familles des négro-mauritaniens expulsées réclament justice. La junte actuellement au pouvoir n’ignore point la situation dramatique qu’a subie et continue de subir cette frange abandonnée de la population de la Mauritanie.
Tous ses membres ont été, sans discontinuité, au cœur du dispositif sécuritaire tant central que local de la Dictature qui s’impose aux Noirs de Mauritanie depuis des décennies et qui fait de la répression brutale, le principal levier de commande du système. Certains de ces hauts gradés de l’armée sont à cet égard, les protagonistes de l’infamie raciste qui a marqué cette répression raciale sanglante.
Commémorer c’est rappeler ;
Commémorer c’est se souvenir ;
Commémorer c’est ne pas oublier ;
COLLECTIF DES MAURITANIENS DE FRANCE.

Dimanche 8 Avril 2018
Boolumbal Boolumbal
Lu 309 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter