Vidéo. Mauritanie : « J’avais 2 ans quand mon père était tué à Inal… » Aïssata Anne



28 militaires noirs "ont été pendus la veille 28 novembre 1990 pour célébrer l’indépendance" de la Mauritanie, selon plusieurs organisateurs de défense des droits de l’homme dont le Fonadh, Forum des Organisations mauritaniennes des Droits Humains.



Aïssata Abdoul Anne témoigne :« Mon père Abdou Yoro Anne, un sergent-chef de l’armée mauritanienne, a été tu à Inal le 4 décembre 1990. J’ai entendu les gens dire qu’il était gentil.



Mais je n’ai aucun souvenir de lui. Je ne l’ai pas connu. Il a été tué quand j’avais l’âge de 2 ans. »

Alakhbar

Dimanche 28 Mars 2021
Boolumbal Boolumbal
Lu 435 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter