Sénégal : 6,8 millions de Sénégalais appelés aux urnes pour les élections locales



Le corps électoral est appelé ce dimanche aux urnes pour les élections communales et départementales selon un nouveau format.

Il s'agit d'une première, au fait, d'élire des maires et présidents de conseil départemental au suffrage universel direct.

6,8 millions d’électeurs sont ainsi appelés, pour ce scrutin ouvert à 8 heures GMT, à départager les candidats en compétition (3149 listes) dans les communes (2939), départements (44) et villes (5).

Ces Locales revêtent un enjeu particulier avec la présidentielle prévue dans deux ans.

Le président Macky Sall a affirmé que c’était son élection à lui et avait, par conséquent, choisi lui-même les candidats de la coalition présidentielle dans toutes les collectivités territoriales.

Ce choix du chef de la coalition présidentielle a conduit à des frustrations en interne ayant conduit des responsables de la mouvance à positionner leurs propres listes.

C’est le cas à Saint Louis (Nord) où l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur Mary Teuw Niane affronte la liste de la coalition présidentielle dirigée par Mansour Faye, ministre des Transports terrestres et beau-frère du président Macky Sall.

Même scénario à la ville de Rufisque (Région de Dakar) avec le député de la majorité présidentielle et président de la commission des lois de l’Assemblée nationale de la majorité Seydou Diouf qui fait face au ministre d’Etat Ismaila Madior Fall, choisi pour diriger la liste de la coalition présidentielle.

A Dakar une des principales attractions, c’est sur le ministre de la Santé et de l’action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr, que la coalition présidentielle Benno Bokk Yakaar (BBY) a misé, pour retirer la capitale des mains de l’opposition.

Il a en face de lui six candidats dont Soham El Wardini, mairesse sortante, Pape Diop ancien maire de Dakar (2002- 2009) et le tonitruant Barthélémy Diaz, candidat de Yewwi Askanwi, forte coalition de l’opposition autour, principalement, de Takhawou Dakar de l’ancien maire de Dakar Khalifa Sall et du Pastef d’Ousmane Sonko.

Arrivé 3ème à la présidentielle de 2019, Sonko, leader des Patriotes africains du Sénégal pour le travail, l’éthique et la fraternité (Pastef) dont l’arrestation avait été à l'origine d'émeutes meurtrières de mars 2021 (14 morts) dirige la liste de Yaw à Ziguinchor.

Un test grandeur nature pour celui qui est considéré comme le plus farouche opposant du président Macky Sall. Il est en compétition avec Abdoulaye Baldé, maire de Ziguinchor depuis 2009 et le ministre conseiller Benoit Sambou de la coalition présidentielle.

La fermeture des 15 066 bureaux de vote sur l'étendue du territoire intervient, sauf dérogation , à 18 heures. Le dépouillement débutera immédiatement après.

Les premiers résultats sont attendus dans la soirée.

A noter que malgré l’instauration d’une caution de 15 millions francs (26 856 dollars ) pour chaque type d’élection (communales et locales), ce qui est une première, le nombre de listes est passé à 3149 contre 2707 lors des Locales de 2014.

Les Locales devaient initialement se tenir en juin 2019 avant d’être repoussées à mars 2021 puis le 23 janvier 2022.

AA / Dakar / Alioune Ndiaye


Source: https://www.aa.com.tr

Dimanche 23 Janvier 2022
Boolumbal Boolumbal
Lu 48 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter