Rosso: le ras-le-bol des habitants face au manque de moyens pour évacuer les eaux de pluies



Malgré la présence de stations de pompage et les camions citernes de l’Office national de l’assainissement, plusieurs quartiers se retrouvent les pieds dans l’eau à chaque saison des pluies.

Quelques jours de pluie, mi-août, ont suffi pour que les habitants de plusieurs quartiers de Rosso se retrouvent les pieds dans l’eau. M…habite à l’Escale, dans le quartier commercial. Les rues sont impraticables et les abords du marché central sont gorgés d’eau et de la boue. On est trop fatigués », se plaint Aicha, une marchande.

Outre Satara, Demel Dik, les marchés, la zone où se trouvent les bureaux d’El Mauritaniya, Agence Mauritanie d'information et Radio Mauritanie, les centres d'affaires, les quartiers administratifs sont également touchés.

Au plus grand agacement de dizaines d’habitants, ce scénario se répète chaque année au moment de l’hivernage, la saison des pluies qui s’étend de juillet à septembre dans cette ville.

« Rosso, à chaque hivernage souffre des eaux stagnantes, de la détérioration du système d’évacuation des eaux pluviales et du manque de moyens pour évacuer les eaux », explique une habitante.

Nous demandons aux autorités d’installer des tuyaux souples pour évacuer les eaux pluviales hors de la ville », sollicite A… un commerçant. Il souhaite surtout que des travaux structurels règlent définitivement le problème : « Nous demandons à l’Etat d'installer des canalisations et les services rendus par les citernes de l'ONAS ne couvrent pas la ville.»

"Regardez autour de vous , les eaux de pluies ont paralysé les activités et la circulation des personnes et des voitures, seules les charrettes peuvent se déplacer dans l'eau et la boue", lance Oumar.

Face à cette situation, des centaines de familles ont quitté la ville vers les villages et campements situés sur la route Rosso-Nouakchott pour fuir les odeurs nauséabondes, les moustiques et les eaux qui occupent les maisons et les rues.

Nous rappelons que Rosso a enregistré, dans la nuit du samedi 28 août 2021, 23 millimètres et que les services de l’ONAS n’ont pas apparu pour tirer l’eau des rues afin de faciliter l’accès aux marchés, aux commerces et la circulation des personnes et des moyens de transport.

Avec notre correspondant à Rosso


Source: http://www.tawary.com

Dimanche 29 Août 2021
Boolumbal Boolumbal
Lu 55 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter