Redresser le CHN: un nouveau challenge pour Dr. Hamahoullah Ould Cheikh



Dr. Hamahoullah Ould Cheikh vient d’être nommé à la direction du centre hospitalier National (CHN), l’un des plus importants établissements de Nouakchott. Les rumeurs circulaient depuis quelques jours, elles se sont accentuées en faveur de la visite inopinée du président de la République, le mardi passé. Sur place, Ould Ghazouani a constaté de visu les graves dysfonctionnements de cet hôpital. Un personnel absent, des patients et accompagnants remontés contre les employés et le manque de moyens. Tout y passe. On imagine alors la lourde mission confiée à Ould Hamahoullah, à savoir : redresser la situation de l’hôpital national. Un véritable challenge pour ce spécialiste en gestion des établissements hospitaliers et qui, il y a quelques années, avait eu la lourde mission de redresser l’hôpital Cheikh Zayed. Un grand établissement de la banlieue boudé par les patients et croulant sous une dette de plus de 500 millions d’Ouguiya à cause des locations de complaisance et un personnel pléthorique.

Quelques années après, il a réussi à faire retourner les patients à l’hôpital qui ne désemplit pas depuis, à renouveler les équipements des services vitaux comme le scanner et l’IRM, l’Hémodialyse, à surtout rassurer et motiver le personnel, à réhabiliter et à construire d’autres locaux au profit de nouveaux services, et surtout à ramener les bailleurs du Golfe dont certains avaient construit l’hôpital. Le visage de HCZ a été complètement métamorphosé. C’est ce bilan qui a justifié vraisemblablement son choix pour l’hôpital National. Là, il aura une tâche difficile. Le malaise du personnel est fort perceptible. Le tour de vis sur la ponctualité et le renvoi de personnel jugé inutile par le désormais ex directeur a fini par décourager les employés. Il s’y ajoute que les prestations de l’établissement ayant accusé une hausse sont très décriées, particulièrement au niveau du service des urgences. Les équipements vitaux sont en panne. C’est dire que le défi du nouveau directeur est immense, mais en même temps, il dispose de sérieux atouts : sa connaissance du milieu et des hommes - il a été directeur du personnel au ministère de la santé pendant quelques années, mais surtout ses qualités managériales. Il doit cependant rester très prudent et vigilant, le terrain est très miné et certains caïmans rompus à la manouvre, tapis dans cet établissement depuis des lustres n’hésiteront pas à jeter des peaux de banane sur son chemin. Espérons qu’il saura les éviter et mettre les intéressés hors d’état de nuire.

Notons qu’à Cheikh Zayed, il a été remplacé par un éminent rhumatologue, le Pr. Saleck, jusqu’ici chef service des urgences.


Source: http://www.lecalame.info

Vendredi 14 Février 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 124 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter