Où est donc la Société civile dans la défense des biens du pays et l’exigence de justice qui en découle ?



Depuis plusieurs mois, outre l’ actualité désespérante de Covid19, le pays vit au rythme des révélations des dossiers époustouflants de gabegie, détournement de fonds, dilapidation des biens publics, trafics d’influence, vol, manipulation et détournement de procédure administrative des marchés publics, privatisation éhontée des ressources de la nation etc etc…

Les partis politiques, si souvent décriés et dont d’ ailleurs nombre de leurs pourfendeurs sont des » indépendants » planqués dans les salons, à l’abri des tumultes, confortablement étalés devant leurs claviers à leur faire la leçon, -les partis politiques donc, toutes tendances confondues, ont joué leur rôle, au moins en ce qui concerne la mise en route du processus ayant abouti à la situation inédite actuelle où l’ancien Chef de l’Etat et ses assistants risquent des procès retentissants.

Manque à l’appel, dans cette période historique, l’acteur le plus concerné : la fameuse » société civile ». Silence complet. Syndicats, Ong spécialisées dans toutes les matières qui ramènent toutes au bien- être des gens et à leur épanouissement, associations diverses, brillent par leur absence sur ce terrain qui est d’abord le leur avant d’ être celui des partis : l’état des ressources du pays dont le partage équitable est au cœur de leurs activités, au fond.

Partout dans le monde, c’est à l’initiative de cette » société civile » que la » société politique » est mise en branle contre les maux évoqués plus haut.

A elle maintenant de construire une grande coalition nationale pour suivre l’ évolution de ces dossiers, exiger que justice soit faite, veiller au respect des droits de notre nation pour que les coupables payent et pour que les biens spoliés retournent dans les caisses de l’Etat et aussi pour que les droits de tous, y compris des accusés, soient scrupuleusement respectés.

On en demande beaucoup aux partis. Il faut aussi que la société civile joue sa partition et soit audible. Dans ce qui se joue, la société civile est…la partie civile et elle ne doit pas l’oublier.

Gourmo Abdoul Lô

Facebook – Le 03 août 2020

Lundi 3 Août 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 949 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter