Non, à Rosso, il n'y a pas eu de listes ni de passage racistes!



Ceux qui, de bonne foi, ont cru à l'information devenue virale, suivant laquelle les listes établies pour le retour des personnes bloquées à Rosso avaient été établies sur des bases racistes, doivent se détromper. Après enquête sur le terrain même et avec la principale personne (Halpular de surcroît), qui gérait le passage des confinés expatriés, sur la base d'une liste qu'elle a elle-même établie (au fur et à mesure des arrivées de citoyens venus de Saint Louis et de Dakar notamment et rejoignant ceux déjà présents à Rosso Sénégal), il s' avère clairement qu'il n’en a rien été. Ceux qui ont " informé" les " réseauteurs", les ont induits en erreur de bout en bout. Nombre de ces derniers ont relayé cette monumentale fake news, de bonne foi. Mais l' exploitation politique qui en a été faite rejoint cette tendance à la manipulation identitaire qui triomphe dans les réseaux.
A force de tout ramener au racisme ou au tribalisme (même dans certains cas avérés de dysfonctionnements administratifs), on alimente précisément le racisme et le tribalisme en discréditant toute dénonciation sérieuse de ces tares. Que l'on se souvienne de cette autre vidéo virale d'une gamine de 6-7 ans prétendant avoir été enlevée récemment dans le contexte de la mort de Abbas Diallo et dont les mensonges infantiles avaient été honteusement exploités à des fins identitaires. Cette dangereuse tendance au mensonge se généralise et touche toutes les couches sociales et toutes nos communautés. Elle est facilitée par le geste stupide du partage sans réflechir de tout ce qui passe dans le net et qui porte un tort à autrui.
Certains courants politiques extrémistes pensent pouvoir en tirer bénéfice. Ils se trompent. Le mensonge le plus sophistiqué ne pourra jamais résister à la longue, à la vérité.


Gourmo Lô, Facebook 25 juin 2020

Dimanche 28 Juin 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 627 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter