Ministère l’enseignement supérieur : Anonymiser les noms, pour éviter d’être taxer de discrimination raciste



Ne pas mettre les noms et prénoms des admis, mais uniquement les numéros nationaux d’identification, c’est la nouvelle parade du Ministère de l’enseignement supérieur en Mauritanie pour éviter d’être taxer de discrimination raciste.


Il faut dire que les réseaux sociaux se font souvent l’écho de ceux qui dénoncent la discrimination dans les recrutements et concours à plusieurs niveaux en Mauritanie. Pour certains internautes, les noms souvent à consonance arabes des déclarés admissibles suffisent à justifier ce qu’ils dénoncent comme une discrimination. Car pour eux, les noms à consonance negro-mauritaniennes ne figurent que rarement. Certains activistes documentent leur dénonciation par les bias des photos sur lesquelles on observe clairement des représentations non-inclusives.

En février dernier c’est le pétrolier BP qui a fait les frais de cette dénonciation largement partagée sur les réseaux sociaux. La bourse Chevening accordée par l’Ambassade de la Grande-Bretagne a été aussi hostilement critiquée.


Cette fois-ci sur le concours de recrutement de 20 enseignants au profil de l’école supérieure polytechnique en juillet 2020, seul les NNI sont rendu public pas les noms et les prénoms.

Est-ce pour éviter d’être taxer de discrimination raciste que le ministère fait recours à cette tactique? La question est posée.


Source : RMI-Info

Ministère l’enseignement supérieur : Anonymiser les noms, pour éviter d’être taxer de discrimination raciste

Ministère l’enseignement supérieur : Anonymiser les noms, pour éviter d’être taxer de discrimination raciste

Mardi 6 Octobre 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 664 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter