Mauritanie : un ancien proche de Ben Laden réfugié à Nouakchott refait polémique



Au lendemain de la manifestation contre la France, le mauritanien Mahfoud Ould El Waled connu sous Abu Hafs Almouritani ancien bras droit de Ben Laden et rentré au pays depuis 2012 sort de l’ombre pour diriger un grand rassemblement des Terroristes de Mauritanie cette semaine à Nouakchott.

Une sortie médiatique de l’ancien haut consultant juridique de Ben Laden considérée par les observateurs comme une défiance au régime de Ould Ghazouani.

Rentré en Mauritanie sous le régime de Ould Aziz dans le cadre d’un accord avec les Etats-Unis et l’Iran Abu Hafs de son vrai nom Mahfoud Ould El Waled s’est longtemps muré dans le silence avant de présider une réunion cette semaine à Nouakchott au lendemain de la manifestation contre la France à l’appel de l’érudit islamiste Ould Dedddew au cours de laquelle il avait pris la parole pour dénoncer les propos du président français. Le moment choisi est très significatif pour ce barbu qui n’a pas renoncé à l’islamisme politique.

En présidant un rassemblement cette semaine à Nouakchott l’ancien numéro 3 d’Al Qaïda s’affiche comme un ancien terroriste repenti mais pas assez reconverti pour mettre en veilleuse des prêches incitatives au terrorisme dans le grand quartier Ksar où il habite depuis 2012.

Les observateurs s’interrogent si Ould Ghazouani président en exercice du G5 Sahel peut profiter des compétences de cet ancien Mufti pour la lutte contre les Jihadistes dans la sous- région où il est considéré comme leader. Ou s’il doit le mettre hors d’état de nuire des jeunes mauritaniens pour éviter la contagion d’Al Qaïda.

L’ancien bras droit d’Al Qaïda a toujours entre les mains plusieurs explosions dans des pays africains et des décapitations de soldats mauritaniens et de civils. C’est toujours un danger de l’islam et les musulmans.

Cherif Kane


Source: Source : Kassataya (France)

Mercredi 4 Novembre 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 1305 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter