Mauritanie : quand les statistiques officielles du système éducatif dérangent les enseignants



La manifestation devant la présidence cette semaine à Nouakchott par des enseignants qui réclament le limogeage du ministre de l’éducation nationale est considérée par les observateurs comme le fait d’une minorité agissante pour maquiller la réalité d’un système éducatif à bout de souffle.

En déclarant que 4 pour cent seulement des enseignants sont capables de transmettre 80 pour cent du savoir aux élèves le ministre de l’éducation nationale s’appuie sur une évaluation scientifique.

Cette réalité des chiffres est un pied de nez au système éducatif qui a subi plusieurs réformes depuis les premières heures de l’indépendance dont la généralisation de l’arabe qui a plombé les enseignants dont une minorité se voile la face cette semaine en se rassemblant devant la présidence pour demander le limogeage de leur ministre.

C’est une première qu’un membre du gouvernement ne maquille pas le réel. C’est un pas positif pour aller vers une refonte de l’éducation nationale à laquelle aspirent les enseignants les parents d’élèves et élèves et tous les partenaires de l’école.

Cette poignée d’enseignants vent debout contre des statistiques officielles semble plutôt démontrer une autre dimension hautement idéologique l’arabisation de l’enseignement.

Cherif Kane

Source : Kassataya (France)

Dimanche 14 Février 2021
Boolumbal Boolumbal
Lu 591 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter