Mauritanie : quand KHB et alliés veulent transformer la CVE en parti politique



Partie en principe d’une mouvance composée de plusieurs partis politiques, de la société civile et d’un groupe de personnalités indépendantes, la CVE née sous le soleil des élections présidentielles de 2019 est dans une crise imposant un divorce.

En effet, le Conseil Présidentiel de la CVE a adopté lundi, 04 novembre sa charte après une longue série de réunions de concertations, de discussions et de propositions qui a duré 4 mois.

Ainsi, dans cette charte, l’ancien candidat de la coalition vivre ensemble, Kane Hamidou Baba et ses alliés annoncent leurs ambitions de vouloir changer la mouvance en cadre structuré, autrement avec de nouveaux objectifs.

Notamment celui de s’ouvrir à toutes structures désirant l’intégrer ou avoir avec la CVE un partenariat spécifique dans le respect des objectifs fixés dans sa plateforme du 06 avril 2019.

N’étant pas d’accord avec ce changement, les leaders de (AJD/MR) de Ibrahim Mokatr Sarr et de (FPC) de Samba Thiam décident de quitter la CVE.

Les deux leaders ainsi que ceux de Touche pas à ma Nationalité estiment que la mouvance devrait garder son originalité.

Sur ce, le divorce s’impose encore au sein de l’une des mouvances de l’opposition. La CVE rejoint l’UFP de Ould Maouloud qui vit depuis la période post -électorale sous le poids des contradictions.

Source:https://senalioune.com

Mardi 12 Novembre 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 236 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter