Mauritanie : la nouvelle loi sur la double nationalité entrée en vigueur refait polémique



’est officiel depuis le 30 août dernier, la loi sur la double nationalité est publiée par le journal officiel. Les observateurs s’interrogent sur le ciblage des incompatibilités notamment avec les fonctions ministérielles des secteurs de souveraineté.

C’est une bonne et une mauvaise nouvelle à la fois pour les Mauritaniens de la diaspora. Si la double nationalité est incompatible avec les fonctions de président de la République, des chefs des institutions constitutionnelle, de premier ministre et en particulier les ministres des secteurs de souveraineté comme la défense, les affaires étrangères, l’éducation nationale, l’économie et les finances et enfin les chefs des armées et de sécurité, elle octroie en revanche des droits de citoyenneté avec les obligations qui en découlent.

Autrement dit la possibilité pour les binationaux d’être député ou maire, conseiller régional ou municipal. Un amendement que les parlementaires ont adopté lors de leur dernière session pour répondre aux critiques de l’opposition et de la diaspora.

Cette nouvelle mouture de la double nationalité est encore perfectible. Toutes les chances existent dans la perspective du dialogue politique sur la question des réformes constitutionnelles. En attendant, cette loi est toujours à plusieurs vitesses et constitue un grand handicap pour les binationaux qui ne peuvent pas occuper de hautes fonctions de l’Etat mauritanien. Si les postes ministériels sont hautement politiques, la compétence est un atout pour l’exécution du programme gouvernemental.











Cherif Kane

Coordinateur journaliste







Source; www.kassataya.com

Jeudi 2 Septembre 2021
Boolumbal Boolumbal
Lu 46 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter