Mauritanie : la Banque Mondiale octroie 52 millions de dollars pour appuyer le secteur de l'éducation de base



Deux accords de financement, octroyés par l’Association Internationale de Développement (IDA) et le Fonds de Partenariat Mondial pour l’Éducation, destinés au projet d’appui au secteur de l’éducation de base en Mauritanie-phase 2, ont été signés, vendredi à Nouakchott, par le ministre des Affaires économiques et de la promotion des secteurs productifs, M. Ousmane Mamadou Kane et la représentante résidente de la Banque Mondiale dans notre pays, Mme Cristina Isabel Panasco Santos.

Le projet a pour objectif d’améliorer la gestion des ressources humaines, d’appuyer la mise en place d’une carte scolaire objective et d’améliorer la fiabilité des évaluations et enquêtes scolaires.

Il financera la production de manuels didactiques, l’acquisition d’équipements pédagogiques et apportera un appui institutionnel aux structures centrales et décentralisées du département et aux établissements des écoles normales des instituteurs.

Le projet comporte également un volet réhabilitation et construction de bâtiments éducatifs et apportera des subventions aux écoles à travers les comités de gestion des établissements scolaires.

Le Financement porte sur un montant total de cinquante-deux millions (52.000.000) dollars américains, soit l’équivalent d’environ 1 milliard neuf cent vingt-quatre millions (1.924.000.000) MRU dont douze millions (12.000.000) de dollars américains sur les ressources du Fonds du partenariat mondial pour l’éducation.

Dans le discours qu’il a prononcé, à cette occasion, le ministre a indiqué que le projet s’inscrit en droite ligne des priorités nationales en matière d’éducation exprimées par les autorités de L’État et vient en appui aux efforts consentis par notre pays en la matière.

M. Ousmane Mamadou Kane a exprimé la gratitude du peuple et du gouvernement mauritaniens pour l’appui constant et efficace que la Banque Mondiale a toujours apporté à la Mauritanie. Il a également salué le niveau de la coopération entre les deux parties qui couvre en plus de l’éducation, d’autres domaines dont l’agriculture, l’élevage, l’énergie, l’environnement, la protection sociale, le développement institutionnel et la gouvernance.

De son côté, la représentante résidente de la Banque Mondiale a déclaré que les deux accords s’inscrivent dans le cadre d’un partenariat entre notre pays et la Banque Mondiale. Elle a indiqué que son institution accorde un intérêt particulier à l’éducation qui constitue le moteur de tout développement d’un pays.

La cérémonie s’est déroulée en présence du ministre de l’Éducation nationale, de la Formation professionnelle et de la Réforme.

Source: https://fr.ami.mr

Lundi 9 Novembre 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 1205 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter