Mauritanie : L’homme tué à Mbagne tentait d’agresser un militaire, selon l'Armée



L’Armée mauritanienne a indiqué, sur son site en ligne, avoir tué Abasse Rouguiy après que ce dernier a tenté d’agresser un militaire qui le poursuivait ainsi que d’autres contrebandiers, prés du village de Wending dans la Moughata de Mbagne (Brakna -Sud).

Selon l'Armée, « le soldat a tiré en sommation en direction de l’agresseur qu’il a malheureusement touché mortellement ». Les enquêtes suite à l'accident ont révélé que le défunt était un citoyen mauritanien qui était recherché par la Justice.

L'état-major des armées, adresse ses sincères condoléances à la famille du défunt et rappelle aux populations qu’elle va continuer d’appliquer la décision de fermeture des frontières et d'empêcher les infiltrations et contrebandes.

Le maire de Mbagne Assane Seck avait confié à Alakhbar que Abasse Rouguiy était "un charretier qui transportait, pour un commerçant, de la marchandise que ce dernier voulait faire traverser frauduleusement vers le Sénégal, par le fleuve. Surpris par l’Armée, qui surveille la fermeture de la frontière en raison de la propagation de la Covid-19, les deux ont tenté de prendre la fuite, mais le charretier va recevoir une balle à bout portant dans la poitrine".

Le maire ajoutait que l’incident « était prévisible. Des jeunes de la commune qui s’étaient organisés pour stopper cette contrebande, en complicité avec des militaires, ont été arrêtés 72 heures durant au Commissariat de Mbagne et transférés à Aleg. J’avais alors saisi Ould Horma du Ministère de l’Intérieur sur le fait que Wending devenait une plaque tournante de trafic de marchandises entre les deux rives (Mauritanie-Sénégal) depuis la fermeture des frontières et que les pouvoirs publics devaient prendre cela au sérieux. Personne n’a voulu m’écouter. Voilà les dégâts. Malheureusement, l’histoire me donne raison ».


Source : Al-akhbar (Mauritanie)

Vendredi 29 Mai 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 947 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter