Lettre ouverte à mes compatriotes Mauritaniens arabes



Lettre ouverte à mes compatriotes Mauritaniens arabes
Mes Chers compatriotes arabes

C’est la mort dans l’âme que votre frère, Bâ Moctar dit Chérif, vous adresse ce message, devoir d’un compatriote pour ses frères arabes avec qui il a en partage un beau pays, une patrie, hélas, entre les mains de flibustiers, déterminés à se pérenniser au pouvoir pour continuer à nous diviser.

En commun, nous avons les mêmes martyrs, qu’ils s’appellent Soumeida ou Tene Youssouf Gueye, nous partageons les mêmes souffrances depuis belle lurette, préjudice que nous causent des élites politiques, encore plus préoccupées de conserver le pouvoir que de servir le peuple multinational, martyrisé par des politiques anachroniques surfant sur nos différences dans l’unique et inique dessein d’écarter toute osmose entre forces opprimées.

Mes frères arabes, la situation du pays est loin d’être reluisante. Aux tensions permanentes entre communautés, s’est ajoutée une folie meurtrière, au cours de laquelle des négro-africains, vos frères, par le sang et l’histoire, ont été trucidés. Les statistiques macabres sont connues de tous et les auteurs de ces crimes narguent au quotidien leurs victimes, protégés par le régime militaire.

Au regard de la gravité de la situation, il m’est apparu que nos frères arabes, enfermés dans une apathie débilitante, semblent, par leur silence et leur inaction, pactiser avec les bourreaux de notre peuple. Je suis persuadé, autant que tous les patriotes de Mauritanie, de votre amour pour notre nation, un pays béni que nous pouvons encore sauver de la débâcle, extirper des nasses raciales et mettre résolument dans la seule voie que nous dicte notre conscience : celle des retrouvailles fraternelles pour envisager un combat commun, pour asseoir ensemble une nation forte, durable et prête à relever les défis incontournables.

Je vous lance cet appel patriotique empreint de fraternité pour que vous retrouviez la Mauritanie en lutte, celle qui croit en un avenir prometteur, celle qui se bat au quotidien pour que les barrières raciales, linguistiques, régionales et tribales s’estompent et qu’elles cessent d’être le prétexte des aventures maléfiques ayant, par le passé et selon des modes inacceptables, creusé le fossé entre nos composantes nationales.

Rejoignez vos frères pour édifier ensemble un pays propre, une Mauritanie fraternelle de l’Adrar au Gorgol, du Tagant au Trarza, de la baie du lévrier au Brakna.

Chérif Ba, Cincinnati Ohio

Source:https://senalioune.com

Lundi 25 Novembre 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 610 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter