La mortalité maternelle en Mauritanie parmi les plus élevées en Afrique de l’Ouest



’La Mauritanie connaît une mortalité maternelle parmi les plus élevées en Afrique de l’Ouest soit 582/100.000 naissances vivantes. Cela est associé à une faible prévalence contraceptive de 17,8% et à un taux élevé de besoins non satisfaits en planification familiale de 33%’’, a estimé le représentant de l’UNFPA, Saïdou Kaboré, ce lundi 28 septembre, lors de la célébration décalée de la Journée Mondiale de la Contraception 2020, célébrée chaque 26 septembre.

Kaboré a vanté par la suite les mérites de la planification familiale qui ‘’permet de réduire de 30% le taux de mortalité maternelle et de garantir une bonne santé de la mère et de l’enfant. La planification familiale contribue également à élever le statut des femmes car celles qui ont des grossesses plus espacées peuvent davantage participer au développement économique du pays et aux activités génératrices de revenus pour le foyer’’.
En Mauritanie, cette année, la JMC est marquée particulièrement par la tenue, durant trois mois, d’une campagne nationale de sensibilisation et de promotion de la Planification Familiale et la célébration de l’Année internationale de la sage-femme » : ‘’Ces braves héroïnes de première ligne, incontournables dans la réduction de la mortalité maternelle et néonatale’’.
L’Association des Sages-femmes de Mauritanie, la Fédération des associations de personnes vivant avec un handicap, Jeunesse à l’heure, SOS Esclaves et l’Association des Femmes Volontaires pour le Développement ont été mises à contribution lors des campagnes de sensibilisation des populations dans les trois wilayas de Nouakchott ainsi que la ville de Kiffa. Des prestations de service sont offertes aux populations, dans les différentes structures sanitaires, lors des journées spéciales d'offre de services de planification familiale.
La secrétaire générale du ministère de la Santé, Dr Ba Halima, a indiqué que depuis un an, son département a entrepris d’ importantes mesures pour juguler rapidement efficacement l’important ratio de mortalité maternelle (582/100 000 naissances vivantes) associé à une faible prévalence contraceptive (17 ,8%) et à un taux élevé de besoins non satisfaits en Planification Familiale (33%).

Parmi ces mesures, elle cite la sécurisation des produits de la santé de la reproduction avec la réalisation de l’acquisition de produits contraceptifs par l’utilisation d’une ligne budgétaire de l’Etat d’un million de MRU et le positionnement pour bénéficier du Matching Fund, dont l’objectif est de parvenir à l’autonomie du pays en matière d’approvisionnement en produits contraceptifs ; L’autorisation de l’introduction du Sayana Press® - comme méthode innovante de contraception - et sa promotion pour son auto-administration au niveau communautaire; L’engagement du pays pour le Partenariat FP2020 et pour le Partenariat de Ouagadougou au-delà de 2020.


Source: http://www.lecalame.info

Mardi 29 Septembre 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 940 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter