La député Mariéme Couro Bâ propose une vision et une ambition pour la Mauritanie



Le 23 décembre 2020, à l'Assemblée Nationale, la député Marième Couro Bâ a livré un discours, à l'occasion de l'adoption du projet de loi de finances initial pour l’année 2021. En voici, quelques séquences, l'intégralité du discours de la député UPR pouvant être suivie, dans la vidéo jointe :

"La Mauritanie ne pourra jamais se développer sans l’autonomisation des femmes et des jeunes. Le Gouvernement doit lutter contre le sous développement mental et économique. Le plus grand virus qui nous ravage reste la pauvreté.

D’où la nécessité de faire un changement radical de paradigme organisationnel. En donnant plus de places aux jeunes et aux femmes qui représentent plus des 2/3 de la population.

L’importance de relever le niveau des ressources humaines. De se doter des mécanismes pour promouvoir l’entreprenariat et lutter efficacement contre le chômage des jeunes et des femmes.

Surtout d’orienter les diplômés chômeurs vers l’entreprenariat pour résorber le chômage. Pour pallier à notre dépendance alimentaire de l’extérieur, il faudrait soutenir le secteur de l’agroalimentaire : l’agriculture et l’élevage.

Il faut également soutenir le secteur informel par le biais de la micro finance pour assurer une dynamique d’évolution des petites et moyennes entreprises Tributaires de la limite des moyens financiers.

Il faudrait accélérer la cadence de l’évolution technologique en passant par la finance électronique. Le tissu social est très fragile à cause de la précarité des moyens de la majorité de la population.

L’état devrait relever le niveau de vie des mauritaniens par le créneau de l’assistance financière et technologique et par une stratégie diamétralement revisitée pour éviter l’éternel recommencement qui conduit vers l’impasse et à perpétuer les erreurs du passé. L’état doit travailler au profit d’un leadership Équilibré.

D’où l’importance de la mixité dans la gouvernance financière des entreprises :

- mettre l’accent sur les infrastructures de santé, de l’éducation et du renforcement des compétences et de la sécurité alimentaire.

- l’urgence de créer un guichet d’urgence pour veiller à la bonne marche et à l’organisation de l’entreprenariat et des investissements.

L’état devrait par ce moyen subventionner les projets porteurs d’intérêt général et créateurs d’emplois."

L'intégralité du discours, à suivre dans la vidéo suivante :

Source : Rédaction de Cridem

Samedi 9 Janvier 2021
Boolumbal Boolumbal
Lu 3154 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter