IRA tient son récépissé



Le Commissaire aux droits de l'homme, à l'action humanitaire et aux relations avec la société civile, M. Cheikh Ahmedou Ould Ahmed Salem Ould Sidi, a remis vendredi (31 décembre 2021), au siège du Commissariat à Nouakchott, à Biram Dah Abeid le premier récépissé de reconnaissance d’une organisation non gouvernementale, marquant le début de la remise des reconnaissances numériques aux organisations de la société civile sur la base des exigences de la nouvelle loi réglementant l’activité des associations, réseaux et organismes.

Dans un discours prononcé pour la circonstance, le commissaire a souligné l’importance de cet événement qui marque, dit-il, le début de la mise en œuvre de la loi 004-2021, une application qui était attendue depuis quelques mois. C’est, poursuit-il , une demande qui date de plusieurs décennies. Il a expliqué que la loi 004-2021 du 10 février 2021 relative aux associations, organismes et réseaux, se caractérise par la transparence et la clarté, et introduit plusieurs réformes dont la plus importante est le passage du régime de l'autorisation préalable à celui de la Déclaration, notant que cette loi présente également d'autres avantages positifs. La loi en question, poursuit-il, va consolider l’ancrage des libertés en ce sens qu’elle a connu plusieurs améliorations par rapport à la loi de 1964.

Le Commissaire a salué la création d’une plate-forme électronique qui permet à tous les demandeurs de récépissés de déposer leurs dossiers.

Il a aussi réaffirmé l’importance de la Société Civile qui est, de son point de vue, un partenaire au développement qui a un rôle important à jouer. De ce fait, note-t-il ,elle doit participer à toutes les étapes du processus, de la conception à l’exécution et au suivi.

Quant au député et président de IRA –Mauritanie, Biram Dah Abeïd, il s’est vivement félicité de l’événement affirmant qu’il s’agit d’ « une journée mémorable qui traduit l’unité des mauritaniens et leur marche commune vers la justice, l’état de droit et la démocratie qui s’affirme et se réalise».

Biram a déclaré que cette loi constitue la plus grande réalisation du pays dans le domaine des droits et libertés depuis l’indépendance à ce jour, notant que l'ère de la poursuite et du harcèlement des militants des droits de l’Homme est à jamais révolue.

Rappelant le succès du mouvement IRA à travers le monde et la reconnaissance et la crédibilité dont il jouit, le dirigeant abolitionniste '' s’est engagé à mettre à contribution tout ce capital pour rehausser l’image du pays au sein des instances internationales''. Pour Biram,« Ce jour (de 31 décembre 2021 ndlr) voit la plus grande réalisation dans le domaine des libertés publiques en Mauritanie de 1978 à nos jours. Je n’ai pas de mots pour exprimer ma joie et celle des militants»,a-t-il conclu.

Source: http://www.lecalame.info

Dimanche 2 Janvier 2022
Boolumbal Boolumbal
Lu 72 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter