Entretien avec le rappeur ABsen Mangane : “il faut qu’on avance , qu’on construise une Mauritanie riche en culture.”



“Aux âmes bien nées la valeur n’attend point le nombre des années”. C’est ce que veut illustrer ABsen Mangane, jeune artiste rappeur dont la voix est déjà bien connue des scènes de Hip Hop en Mauritanie.
Benjamin d’une famille d’Artistes, le petit frère de Adviser se fait un nom et se construit un empire. Il ne propose pas que de la musique. Conscient que l’éducation est à la base du développement d’une société, il combat toutes formes de violences et la délinquances qui jaugent les rues de Nouakchott.

Absen porte sa voix haut et fort face à une jeunesse assoiffée de vie. Il se porte ambassadeur des enfants de son quartier la Medina R.

Les causeries d’Absen , avec les enfants et pour les enfants

De son vrai nom, Abou Hamady Mangane, ABsen Mangane a grandi dans un milieu parfois oublié, ou classé zone rouge. Mais face aux défis qu’affronte notre jeune artiste talentueux, un monde se construit petit à petit , un monde où des enfants se retrouvent, communiquent, partagent et construisent des réflexions ensemble.
Dans cette Interview avec Initiatives News, ABsen parle de son projet : les causeries d’Absen

Initiatives News: Que peux-tu nous dire sur ces causeries ?
ABsen Mangan
e : « Les causeries d’Absen » est une initiative que J’ai créée dans le but de socialiser les enfants et de sensibiliser leurs parents sur l’importance d’une bonne éducation. Je la veux conciliatrice et médiatrice , porteuse de messages forts et positifs.

b[Initiatives News: Quelles sont les motivations et les objectifs d’Absen ?

ABsen Mangane :]b Etant artiste, humain avant tout et citoyen, je me retrouve dans le monde des tous petits. Je ressens l’amour à travers eux. J’ai été choyé, j’ai eu une enfance épanouie. Alors je ne fais que transmettre cet héritage. Il y’a parmi eux des élèves , ceux qui ne vont plus à l’école, des almoubhés qui, la plupart du temps, passent leurs journées à errer dans les rues de Nouakchott et à mendier.
Sont-ils réellement conscients du danger qui court les rues de la capitale? Sont-ils en sécurité? Alors, je les aide à prendre conscience de leur avenir, à faire des choix, à communiquer, parler de leurs rêves.


Des infirmiers consultant les enfants au cours d’une séance de causerie ABsen
Ces enfants doivent grandir dans un environnement propice, éducatif et riche en partage. Ce que je souhaite, c’est de les voir grandir, épanouis. Un jour on parlera de la fondation Absen qui accueille les enfants issus de tous les horizons.

“J’espère apporter une touche personnelle au hip-hop mauritanien.”

Ces causeries auront lieu dans des quartiers différents. Et, à chaque rencontre, l’objectif sera de les écouter, de partager, et de faire passer des messages. Nous inviterons chaque fois une personnalité connue, pour partager ses expériences avec les enfants.

Initiatives News: Absen pense-t-il à un Album ?
ABsen Mangane :
Apres la publication de plusieurs singles, je suis actuellement en préparation de mon premier Album studio entre la Mauritanie et le Sénégal. J’espère apporter une touche personnelle au hip hop mauritanien.

Initiatives News: Quel message lances-tu à la jeunesse de Mauritanienne,
ABsen Mangane : Le message que je lance à la jeunesse mauritanienne et aux jeunes de la banlieue surtout c’est qu’il est temps qu’on arrête la violence et qu’on se concentre sur notre avenir , il faut qu’on avance , qu’on construise une Mauritanie riche en culture , il faut avoir des idées positives, et les réaliser. N’acceptez jamais qu’on vous dise que ce n’est pas possible, mais il faut être endurant pour contrer tous les obstacles et les défis.

Propos recueillis par Hawa

Source: https://initiativesnews.com

Lundi 11 Novembre 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 169 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter