Encore de fausses accusations contre Biram Dah



Certains journaux étrangers notamment sénégalais se sont fait l’écho d’informations mensongères selon lesquelles l'affaire du vol des 4500 cartouches d'AK-47 dans une caserne de l’armée sénégalaise ferait peser des suspicions sur des opposants mauritaniens, accusés selon eux par Nouakchott d'organiser un putsch depuis la capitale Sénégalaise.

Selon ces médias, les autorités mauritaniennes indexent les candidats de couleur de tenter de déstabiliser le nouveau pouvoir issu des urnes, le 22 juin dernier. Une allusion qui vise sans nul doute le candidat à la dernière présidentielle, Biram Dah Abeid arrivé deuxième avec un score de 18,58%.

Évidemment ces informations sont distillées par les mêmes officines animées par des charognards qui se sont toujours sucrés sur les dos des mauritaniens en agitant des épouvantails inexistants.

Ces avocats et consultants et experts sont les mêmes qui avaient lancé la fausse accusation contre Feu Ely Ould Mohamed Vall en Septembre 2014 dans l’affaire du bateau coulé au large de Gorée et transportant milles fusil et des milliers de cartouches.

Ces scénarii éculés resservis à toutes les sauces n’ont pour but que de continuer à soutirer de l’argent à des gouvernements frileux et qui accueillent comme eau bénite tout ce qui est de nature à ternir l’image de leurs opposants réels ou supposés.

Cependant de plus en plus de médias ne se laissent plus faire et les pêcheurs en eau troubles ont de plus en plus de mal à trouver des relais crédibles à leur élucubrations.

Source: http://cridem.org

Vendredi 8 Novembre 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 78 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter