Demande de Justice pour les victimes du génocide en Mauritanie



Le 28 Novembre 2019 coïncide avec le 59ème anniversaire de l’indépendance de la république Islamique de Mauritanie, mais aussi avec le 29 ème anniversaire du génocide perpétré à Inal contre la communauté Noire Mauritanienne ou 28 militaires noirs issu de la communauté Peulh, sont pendus dans cette même base d’Inal pour célébrer de façon inhumaines le trentième anniversaire de l’indépendance.

Le génocide perpétré contre la communauté Noire Mauritanienne a débuté en 1986, mais sa brutalité, sa rapidité dans l’organisation méticuleuse avec laquelle le pouvoir Mauritaniens, les extrémistes Bassistes et leurs alliés de tous bords ont entrepris pour détruire la majorité noire Mauritanienne a été mis en exécution en 1989.

Déportation de dizaines de milliers de Noirs Mauritaniens vers le Sénégal et au Mali, assassinats des milliers de civils noirs à Nouakchott, Nouadhibou, dans la vallée et partout sur le sol Mauritanien.

Radiation de milliers de cadres civils et militaires de la Fonction Publique, viols, destruction de documents d’état-civil, des centaines de fosses communes qui regorgent dans la vallée, des milliers de disparu, la confiscation de biens et de terres etc…

Trente ans après le génocide perpétré à l’encontre de la communauté Noire Mauritanienne et vingt-neuf ans après celui d’Inal aucun acteurs clés à l’origine des massacres, des pendaisons, des déportations, des viols, des exactions extra-judiciaires etc. na été traduits en justice. L’état partie prenante de ce génocide continue à adopte la loi 93.23 du 14 juillet 1993 qui empêche d’établir la vérité et les responsabilités sur ces violations de la dignité humaine qui continue de nos jours sous d’autres formes.

LONG, Voix Mauritaniennes Pour les Droits de l’Homme et l’Egalité (VMPDHE) va continuer à élever la voix jusqu’à ce que la justice soit rendus aux femmes veuves, orphelins, orphelines, aux rescapes, familles des disparus , aux déportés qui sont toujours au Sénégal, au Mali , ceux qui sont rentres en Mauritanie et devenus des apatrides dans leurs propres pays , ceux qui ont été réinstallé par le HCR aux USA, au Canada, en Europe , en Australie….Bref a toute victime du génocide en Mauritanie.

LONG, Voix Mauritaniennes Pour les Droits de lHomme et l’Egalité (VMPDHE) lance un appel à l’Organisation des Nations Unies, a l’union Européenne, l’union Africaines, TPI, CPI et a toutes les institutions nationales, régionales et internationales d’aider les victimes à l’établissement dune commission indépendante pour mettre la lumière sur ce génocide a l’image du génocide en Bosnie, en Serbie, au Rwanda….

Le Président du VMPDHE
SY ABDOULAYE


Source:senalioune.com

Vendredi 29 Novembre 2019
Boolumbal Boolumbal
Lu 571 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter