Déclaration : La CVE se prononce sur le rapport accablant de la CEP



La Commission Exécutive (CE) de la Coalition Vivre Ensemble (CVE) s’est réunie le 06 Août 2020 en session extraordinaire, à l’effet d’examiner le rapport de la commission d’enquête parlementaire.

Abordant ce point, la CE a rappelé que dans une conférence de presse en date du 17-07-2019 elle avait clairement demandé, au lendemain des élections présidentielles, un audit des comptes de la nation pour faire l’inventaire de la gestion décennale antérieure et pour marquer l’ouverture du bilan de la nouvelle gouvernance du Président Mohamed Cheikh El Ghazawani.

La Commission Exécutive note, pour s’en réjouir, que la mise en place d’une Commission d’Enquête Parlementaire, grande première dans notre pays, participe du principe de bonne gouvernance, notamment en matière de contrôle des ressources et du patrimoine de l’Etat, ainsi que la reddition des comptes.

La CVE a pris connaissance des dossiers soulevés par la CEP et ses Conseils (Cour des Comptes et Experts indépendants), de la densité des informations fournies et de la qualité du rapport présenté devant l’Assemblée Nationale, qui l’a adopté.

La CVE félicite la CEP, et à travers elle le Parlement, pour s’être acquittée de l’une de ses fonctions majeures, celle du contrôle de l’action gouvernementale et des pouvoirs publics.

Le CVE prend acte de la transmission dudit rapport au pouvoir Exécutif, lequel, à son tour, l’a transmis à la justice conformément à la procédure.

La CVE reste attentive aux suites qui seront données à ce rapport accablant, à ces graves violations des règles des marchés publics, et aux détournements érigés en système de gouvernance.

La CVE demande à la justice d’aller jusqu’au bout et que tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont impliqués dans les dossiers qui lui ont été transmis, répondent de leurs actes.

Toutefois, elle invite à la sérénité, pour que la Justice fasse son travail en toute transparence, en toute impartialité, dans le respect de la présomption d’innocence, du secret de l’instruction et dans l’équité.

Enfin, la CVE invite les honorables parlementaires à constituer d’autres commissions d’enquêtes sur des sujets d’intérêt national et qui minent notre société, tels que le Passif humanitaire, l’égalité des Citoyens devant les opportunités de ressources et d'emplois, l’exclusion sous toutes ses formes, les problèmes linguistiques, la question foncière, et la gestion de la COVID 19.

Nouakchott, le 10/08/2020

La Commission Exécutive

Source : CVE

Lundi 10 Août 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 1318 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter