Contribution au débat sur la réforme de l'éducation en Mauritanie



Dans le cadre des efforts actuels de reforme du système éducatif, les quelques propositions ci-aprés pourraient être considérées comme une contribution de ma part, au débat.

Dans tous les cas, il importe de se départir de certaines considérations subjectives et de certains préjugés pour privilégier les intérêts communs à tous, aussi bien à court qu'à moyen et long terme.

1. Toutes les langues nationales doivent bénéficier du même statut de langues officielles. Ce statut d'égalité doit être exprimé dans la constitution.

2. Toutes les langues nationales doivent être considérées comme langues d'enseignement

3. L'expérience de leur enseignement doit être reprise et renforcée avec des garanties juridiques expresses ( loi d'orientation stratégique en matière linguistique).

4. La loi d'orientation stratégique doit fixer comme double objectif du système éducatif en matière de langue :

- La souveraineté linguistique du pays qui signifie que la science, la culture et toute activité de connaissance devraient pouvoir être exprimées dans nos langues nationales ou être traduites dans ces langues, à terme ( dans les 10 prochaines années au plus ).

-L'intercommunicabilité entre les citoyens mauritaniens qui signifie que les mauritaniens n'auront plus aucune difficulté à communiquer entre eux dans les langues de notre pays sans recourir à aucune langue étrangère.

5. Pour réaliser ce double objectif posé dans la loi d'orientation stratégique en matière linguistique, le système éducatif devrait être réaménagé afin que :

1) Chaque élève soit scolarisé avec au moins 2 langues nationales d'apprentissage : sa langue maternelle comme langue de base sauf choix contraire des parents et l'arabe pour tous. L'arabe doit être assortie pour les enfants arabes, de l'apprentissage obligatoire de l'une au moins des langues negroafricaines. Aucun élève n'accèdera au cycle secondaire sans la réussite aux épreuves dans l'une et l'autre de ses 2 langues d'apprentissage. Celà garantira l'égalité complète en termes d'efforts d'apprentissage pour tous les enfants, durant tout le cycle primaire. Ce système devra être mis en œuvre à la fin d'une période qui sera définie sur la base de critères techniques et scientifiques clairs.

6. Dans le cadre de la mise en œuvre de la loi d'orientation stratégique, la place et la fonction de la langue française doivent être réévaluées et corrigées pour devenir la 1 ere langue étrangere de communication et d'ouverture notamment avec les Etats de l'espace sahelien et du reste du monde.

7. L'institut des Langues nationales doit être rehabilité, restructuré et renforcé en ressources humaines et financières et s'ouvrir aux expériences des autres pays de la région et du monde.

8. La mise en œuvre de cette loi d'orientation stratégique doit se faire en deux grandes périodes :

- une période expérimentale, dans le cadre de laquelle le schéma actuel sera graduellement abandonné, en même temps que seront mis en place les éléments de base du système à instaurer. Cette 1ere période pourrait durer entre 2 et 5 ans.

- une 2 ème période sera celle de la fin de l'expérimentation et le début de la mise en application intégrale du nouveau système éducatif national à la fin de la période initiale ( 2eme ou 5 eme année).

Lô Gourmo Abdoul, vice-Président de l'UFP

Lundi 25 Octobre 2021
Boolumbal Boolumbal
Lu 54 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter