CAF: la bataille fait rage entre Ould Yahya et Motsepe



La bataille pour la succession de Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football est lancée. Parmi les favoris à la victoire, figurent le Sud-africain Patrice Motsepe et le Mauritanien Ahmed Ould Yahya.

Qui succèdera à Ahmad Ahmad à la tête de la Confédération africaine de football (CAF) ? La bataille pour la présidence de la CAF est en tout cas bel et bien lancée et certains favoris commencent à se détacher du peloton de candidats.

C’est notamment le cas du président de Mamelody Sundowns et de la Fédération sud-africaine de football (SAFA), Patrice Motsepe, et du président de la Fédération mauritanienne de football Ahmed Ould Yahya, rapporte le quotidien Al Akhbar du mardi 19 janvier.

La candidature de Ould Yahya semble néanmoins mieux placée que celle de son principal rival, Patrice Motsepe, qui souffrirait de certaines irrégularités, ce qui menacerait la validité de son dossier, soulignent nos confrères arabophones.

Motsepe a par exemple envoyé son dossier de candidature par mail, alors qu’il aurait dû le faire par courrier classique, détaille le journal. Motsepe est également accusé d’avoir financé les déplacements de plusieurs responsables de fédérations de pays d’Afrique australe.

Rappelons que d’autres candidats se sont présentés à la succession du Malgache Ahmad Ahmad. Outre Ahmed Ould Yahya et Patrice Motsepe, l’Ivoirien Jacques Onoma et le Sénégalais Augustin Senghor ont également présenté leurs candidatures.

Par ailleurs, le dossier de candidature de Fouzi Lekjaâ pour briguer un siège au Conseil de la FIFA a été approuvé par le Conseil exécutif de la CAF, lors d’une réunion qui a eu lieu à Yaoundé au Cameroun, précise Al Akhbar. Un Egyptien et un Algérien, bien évidemment, seront ses challengers à ce poste.

Ismaïl El Fassi

Source: ]url:http://mauriweb.info/node/8971

Mardi 19 Janvier 2021
Boolumbal Boolumbal
Lu 281 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter