Balla Touré prend politiquement ses distances avec Biram Dah Abeid, la députée Coumba Dada Kane lui apporte son soutien



Balla Touré prend politiquement ses distances avec Biram Dah Abeid, la députée Coumba Dada Kane lui apporte son soutien
Une autre trajectoire politique, c’est ce que s’est tracé désormais Balla Touré, un soutien de la première heure de Biram Dah ABEID et membre très influent du Rassemblement pour une action globale (RAG) et de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA-Mauritanie).

En conférence de presse ce mardi 16 février à Nouakchott, à son domicile, Balla Touré a annoncé la création d’un mouvement politique intitulé « Le Sursaut Populaire Démocratique », prenant ainsi politiquement ses distances avec Biram Dah ABEID, arrivé deuxième lors de l’élection présidentielle de 2019.

Face à la presse, Balla Touré, coordinateur du mouvement « Le Sursaut Populaire Démocratique », a fait d’entrée de jeu un diagnostic sans complaisance de la gouvernance du président Ghazouani, avant de revenir sur les raisons qui ont amené à la création de leur mouvement politique.

Balla Touré a été un fidèle parmi les fidèles de Biram Dah ABEID. Un pas a-t-il été franchi vers une rupture entre les deux ? La réponse a été renvoyée aux calendes grecques par Balla Touré qui affirme qu’il restait à IRA-Mauritanie que dirige Biram Dah ABEID. Une manière pour lui de dissiper tout nuage qui pourrait laisser planer la consommation du divorce.

« Nous ne quittons pas IRA-Mauritanie. Depuis 3 mois, nous travaillons à la mise en place de cette organisation politique. Il y’a quelques jours, j’étais sur le terrain pour travailler en faveur des droits humains pour IRA-Mauritanie. Nous restons à IRA-Mauritanie et nous allons continuer à défendre les droits humains, à dénoncer les violations des droits de l’Homme », a déclaré Balla Touré qui a reçu ouvertement le soutien de la député RAG/SAWAB, Coumba Dada Kane, vice-présidente de IRA-Mauritanie.

Pour rappel, après avoir été reçu deux fois par le président mauritanien Ghazouani, Biram Dah ABEID annonçait qu’il enterrait la hache de guerre. « La Mauritanie a changé… », avait-il déclaré à nos confrères de « Initiatives News ». Une déclaration qui a fait couler d’encre…

@babacarbayendiaye
Nouakchott - 17/02/2021

Jeudi 18 Février 2021
Boolumbal Boolumbal
Lu 390 fois


1.Posté par Gaye le 19/02/2021 12:13 (depuis mobile)
Salut

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter