Attentat à Conflans: trois questions sur la création d'un numéro vert pour les enseignants

Après l'attaque terroriste qui a visé un professeur d'histoire-géographie, le ministère de l'Education nationale a annoncé la création d'un numéro vert.



C'est l'une des réponses favorites du gouvernement aux problèmes auxquels il est confronté : le numéro vert. Après une alerte sur le nombre de suicides dans la police, Christophe Castaner, alors ministre de l'Intérieur, avait annoncé la création d'un numéro vert.

Pour répondre aux violences conjugales, un numéro de prévention destiné aux auteurs a été créé en avril dernier sous l'impulsion de Marlène Schiappa. Pour répondre aux enseignants après l'attentat ayant visé Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie d'un collège de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), un numéro vert a également été mis en place par le ministère de l'Education ce week-end.

Ce numéro vert est le 0805 500 005 et il est disponible 24 heures sur 24, sept jours sur sept.

A quoi sert un numéro vert ?
Un numéro vert est d'abord un numéro commençant par 0800 ou 0805. Il est très accessible car il est gratuit pour tous. Dans le cadre d'un événement traumatisant ou soulevant de nombreuses interrogations (comme pour la crise du coronavirus par exemple), il s'agit d'une plateforme d'écoute censée informer et rassurer la personne au bout du fil. Un dispositif national d'écoute et de soutien psychologique.

Est-il efficace ?
Malgré la bonne intention d'une oreille attentive aux personnes dans l'interrogation ou la détresse, les derniers numéros verts n'ont pas prouvé leur efficacité. Une enquête de franceinfo sur le numéro mis en place dans le cadre de la crise de coronavirus pour toutes les questions non liées à des symptômes révèle qu'à l'autre bout du combiné, il y avait rarement des professionnels capables de répondre aux questions. "Ça a été présenté comme une cellule d'experts alors que, derrière, il y avait beaucoup d'intérimaires sans la moindre expérience, surtout au début", note ainsi Samira Alaoui, déléguée syndicale centrale CGT chez Teleperformance, interrogée par le site.

Même constat pour le numéro vert instauré pour Lubrizol. Joindre un conseiller c'est avéré mission impossible : "J'ai tout de suite essayé d'appeler mais je n'ai eu personne, comme la plupart des gens autour de moi", se souvient Pierre-Emmanuel Brunet, président de l'association Rouen Respire, auprès de franceinfo.

En ce qui concerne le numéro vert ouvert pour les policiers en détresse, il renvoie vers le service de soutien psychologique de la police qui "compte seulement 70 psychologues cliniciens pour 150 000 fonctionnaires de police, et la cellule d'écoute n'a reçu que 354 appels de 220 personnes quand sur la même période, on en a géré 6000", déplore dans Paris Match Christophe, vice-président de l'association SOS Policiers en détresse. Le syndicat de police Vigi a d'ailleurs critiqué la mesure prise pour les enseignants, jugeant "l'efficacité nulle" qu'elle a dans le cadre des suicides dans la police, mais aussi des mutilations de chevaux ou pour les violences conjugales.

Que pensent les enseignants d'un tel numéro ?
Pour les enseignants, ce numéro ne répond pas à l'urgence de la situation. L'enseignement fait en effet partie des cibles de choix des organisations terroristes islamistes, en France ou ailleurs. Alors, face à cette réponse du gouvernement, sur les réseaux sociaux, de nombreux comptes de professeurs se moquent ou s'insurgent contre une telle mesure jugée dérisoire. D'autres se moquent de la multiplication des numéros verts sous le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Comme après l'agression d'un professeur par un étudiant à Créteil en 2018, le mot-dièse "#Pasdevague" refait surface sur le réseau social pointant les manquements dans l'Education nationale et criant la colère du corps enseignant.

Samuel Paty a été assassiné et décapité vendredi en rentrant à son domicile par un Russe tchétchène de 18 ans, Abdouallakh Anzarov, abattu aussitôt après par la police.


Source: https://www.msn.com/fr-fr

Dimanche 18 Octobre 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 149 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter