Appel du CCME pour la protection des citoyens et une gouvernance inclusive en Mauritanie



A son excellence Monsieur le Président de la République ;

A Monsieur le Premier Ministre et aux membres du Gouvernement ;

A nos parlementaires et élus locaux ;

A tous les partis politiques et mouvements associatifs

En 2012, le Collectif des Cadres Mauritaniens Expatriés (CCME) publiait un appel citoyen pour une « gouvernance inclusive et porteuse de cohésion sociale », suite à un vaste mouvement opéré le 30 août 2012 par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) parmi le personnel supérieur de la police.

En 2019, le CCME publiait un appel à l’attention de tous les candidats à l’élection présidentielle. Y figurait notamment le souhait de l’élection « d’un Président au service de toutes les Mauritaniennes et de tous les Mauritaniens, sans exclusive ».

Malheureusement, des évènements récurrents, ces dernières années, amènent le CCME à s’exprimer de nouveau sur l’unité nationale et la gouvernance :

(i)- la mort, sous des balles de l’armée, de deux citoyens sans armes (A Mbeiket Lahwach en 2019 et à Dabbano, près de Mbagne en 2020)

(ii) la publication de mesures individuelles dans certains ministères et à la tête du commandement militaire.

Cette série d’évènements similaires donne l’impression que les appels (de bien d’autres que le CCME) ne changent rien ou peu au fait accompli des déséquilibres dans le partage des responsabilités entre les différentes composantes de la Mauritanie plurielle et dans la lutte contre les impunités.

C’est pour cela que,

– tout en soutenant les forces de défense et de sécurité dans la conduite de la mission que leur confère la Constitution, nous jugeons indispensable que la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de nos compatriotes, à travers une enquête indépendante

– nous réitérons notre appel citoyen pour une forte mobilisation pour l’ouverture d’un débat national sérieux et inclusif autour de la représentation juste de toutes les communautés nationales dans la gestion des affaires publiques.

Il est urgent que des mesures courageuses et exemplaires soient prises au plus haut niveau, pour montrer une volonté réelle de corriger les déséquilibres dans le partage des responsabilités au sein des forces armées et dans l’administration.

La création d’une structure permanente exclusivement dédiée aux questions liées à l’unité nationale parait relever d’une nécessité absolue.

Telle est la voie du salut, si nous voulons d’une Mauritanie plurielle et stable, dont la gouvernance est représentative de toutes ses composantes nationales.





Signé le 17 Juin 2020,

Le Collectif des Cadres Mauritaniens Expatriés


Mercredi 24 Juin 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 557 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter