Amar Saleck Imigine, directeur général adjoint de Maghreb Oil :‘’Litasco n’était pas intéressée par l’approvisionnement de la Mauritanie, aucune caution de soumission ne l’engage et son offre est supérieure à celle d’Addax’’



Le Calame : Monsieur le Directeur, pouvez-nous expliquer le problème du Dossier d’Appel d’Offres pour les hydrocarbures liquides (2020-2022) ?

Amar Saleck Imigine: Il n’y a aucun problème et ceux qui veulent en faire un, c’est qu’ils n’ont rien compris. La Mauritanie par le biais de la CNHy a lancé un Appel d’offres vers la mi- décembre pour l’approvisionnement de la Mauritanie pour 2 ans. Un fournisseur a été sélectionné pour cette période. Pour Avril 2020 à avril 2022, l’appel d’offres a été lancé en décembre 2019, il a été acheté par 5 sociétés :


Pour un montant 400.000 MRU chacune. Parmi ces 5 sociétés, les 4 premières ont déposé des offres et des dossiers comprenant une caution de soumission de 2,5 millions qui les engage pendant 90 jours, date d’ouverture.

L’offre technique de ces sociétés ayant été jugée acceptable, l’offre financière fut ouverte et un constat sauta aux yeux de tous, les prix de la marge proposée par les 4 soumissionnaires est de 5 à 7 fois supérieur que la marge actuelle sur les deux produits les plus importants (gasoil 60% et Fuel 25 %) et Addax Energy est la moins chère avec une marge 5 fois supérieure pour le gasoil et 4 fois pour le fuel.

Apres un mois d’attente et des recherches pour savoir le pourquoi de cette augmentation, les pouvoirs publics demandèrent à Addax de baisser ses prix, ce qui fut fait.

En février, une consultation restreinte pour 8 mois 15 jours est lancée pour les sociétés ayant acheté le dossier et dont l’offre technique fut acceptée pour améliorer leur précédente offre.

Addax fut la moins chère et par mail améliora son offre avec une marge de 3 fois la marge actuelle sur le gasoil et 3,8 fois sur le fuel soit une moyenne de prix moyenne par tonne de 509 USD.

Ce ne sont pas les chiffres que nous avons, Litasco est la moins chère avec un prix moyen par tonne de 510,69.

Effectivement vu sous cet angle, LITASCO est la moins chère pour la simple raison que contrairement aux 4 autres sociétés, son offre n’a pas tenu compte de tous les exigences du DAO : Stock de sécurité , garantie de soumission, caution de bonnes exécution , engagement à payer d’éventuelles pénalités de retard et achat du DAO, ces paramètres du DAO sont estimés par les experts entre 6 et 10 USD/TM. Ajoutés à l’offre de LITASCO, celle-ci ne sera plus la moins chère.

La dernière offre d’Addax prévoyant une baisse de 2,5 USD/TM n’a pas été prise en compte.

Vous dites que Addax est la moins chère, pourtant la rumeur confirme que l’approvisionnement sera confié à LITASCO censée être moins chère.

Je ne sais pas d’où vient LITASCO, elle n’a pas acheté le DAO et aux dernières nouvelles, elle n’était pas intéressée par l’approvisionnement de la Mauritanie, aucune caution de soumission ne l’engage. Quant à son offre, suivant les renseignements que nous avons, le prix moyen par tonne qu’elle a proposé est de 510 USD qui est donc supérieure à celle d’Addax.

Est-ce que Addax n’a pas été victime des problèmes qu’elle a avec les marketteurs et particulièrement la SOMELEC ?

A ma connaissance, nous n’avons pas de problème avec les marketteurs qui ne peut avoir sa solution dans les termes et articles du cahier de charges et du contrat. Quant à la SOMELEC, l’adage est très explicite ‘’Engraisse ton chien, et il finira par te dévorer’’, je ne veux pas rentrer dans des détails mais comme je l’ai dit plus haut, tous les conflits ont leur solution dans les textes et articles du contrat et du cahier de charges qui lient Addax aux marketteurs et à l’Etat et si l’interprétation diffère, la justice pourra toujours trancher.



On vous accuse d’être à l’origine de la campagne orchestrée contre les Pouvoirs Publics ?


Non, nous n’avons rien à voir avec cette campagne, si ceux qu’ils l’ont orchestrée croient nous rendre service, ils se trompent et qu’ils arrêtent, nous ne cautionnons pas leur démarche et sommes contre et si c’est pour nous nuire, qu’ils sachent aussi que leur action n’apportera pas les fruits demandés, nous réitérons ici notre soutien et notre appui à la hiérarchie et aux Pouvoirs Publics.



Vous êtes l’un des rares hommes d’affaires noirs de la Mauritanie, ne vous sentez-vous pas visé ?


Non je ne le savais pas.

Vous ne savez pas quoi ?

Je ne savais pas que j’étais diffèrent des autres, que ma couleur pouvait influer sur ce que je suis, ce que je fais pour mon pays, enfin ce que moi je suis, j’ai grandi avec toute une génération de mauritaniens, la couleur, la langue ou le statut social ne nous ont jamais séparé, c’est cette Mauritanie que je défends et ma couleur n’a rien à voir.

Je ne me considère pas un homme d’affaires, je ne suis pas né avec une cuillère d’or dans la bouche ; en plus je n’ai pas un compte garni, mon capital, ce sont mes idées, mon courage, mon savoir-faire et mon honnêteté dans ce que je fais envers les autres et envers moi.

Vous croyez que LITASCO pourra assurer l’approvisionnement du pays?

Non, je ne crois pas que la société LITACO acceptera d’approvisionner la Mauritanie, parce qu’elle doit tenir plus à son image de marque et au vu de ce qui se passe actuellement, sa venue tardive en Mauritanie peut être interprétée comme douteuse et il risque de lui arriver le même problème que GUNVOR en octobre dernier au Congo. Accusée de passer par des intermédiaires douteux, elle a été condamné à payer plus de 94 millions de dollars. Le monde du trading est très petit et les coups bas n’y sont pas permis.



Votre société emploie plus de 50 personnes pour la gestion du précèdent contrat, que vont-elles devenir ?


Nous n’avons pas d’employés, ce sont tous des collaborateurs. Nous sommes une famille et pendant 4 ans, ils nous ont aidés pour la gestion du contrat. Ils rentreront chez eux, nous continuerons à les soutenir et après tous ce n’est pas la fin du monde, la vie continue.



Propos recueillis par Ben Abdalla

Lundi 16 Mars 2020
Boolumbal Boolumbal
Lu 63 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter