Sid’Ahmed Ould Raiss : «Nous essayons de mettre nos frères et amis de l’opposition en confiance»



Sid’Ahmed Ould Raiss : «Nous essayons de mettre nos frères et amis de l’opposition en confiance»
Le Groupe de contact international (GCI) sur la Mauritanie tenait dimanche à Dakar une réunion de concertation avec les représentants du Sénégal, pays facilitateur du dialogue intermauritanien pour sortir le pays de sa crise politique, a-t-on appris auprès des médiateurs.

Selon les mêmes sources, cette première réunion restreinte tenue lors de la quatrième journée des pourparlers, sera mise à profit pour écouter un exposé du ministre d’Etat sénégalais, ministre des Affaires étrangères, M. Cheikh Tiadiane Gadio, sur "les discussions qu’il a eues avec les trois pôles de la scène politique mauritanienne". Dans la nuit de samedi à dimanche, M. Gadio a fait savoir que les discussions reprendront après l’examen d’un document conjointement préparé par le Sénégal, les représentants de l’Union africaine (UA) et de l’ONU, ainsi que les chefs des délégations des parties de la crise." Il a été également convenu de laisser le temps nécessaire aux délégués présents aux pourparlers, opposition et majorité de "vérifier, avec leurs leaders, les différents points consignés dans le document". Un projet d’Accord cadre a été proposé aux parties de la crise, prévoyant notamment "une transition organisée de façon consensuelle". Toutefois, indique-t-on, dans la capitale sénégalaise, "les différents protagonistes n’arrivent pas à s’entendre sur la fixation d’une nouvelle date des présidentielles".
Selon des informations non officielles recueillies par l’APS, le camp de la majorité qui a accepté de discuter ce point "veut un premier tour pour le 18 juillet 2009", alors que l’opposition veut encore retarder cette échéance. M. Sid’Ahmed Ould Raiss, directeur de campagne électorale du général Ould Abdelaziz, l’ex-président de la junte démissionnaire, candidat à la présidentielle, a indiqué que "comme dans toutes les négociations, il y a des éléments de divergence, mais globalement nous avons beaucoup de points de convergence"". Après avoir annoncé qu’une date des élections présidentielles "est proposée et qu’elle fait l’objet de discussions", M. Ould Raiss a déclaré au terme de la troisième journée des négociations que "nous essayons de mettre nos frères et amis de l’opposition en confiance, ça demande un peu de temps. Mais nous y arriverons". "Si un consensus se dégage autour de cette date (des élections) nous serons les premiers à l’entériner parce que nous sommes là pour trouver une solution globale de laquelle nous sommes très proches", a-t-il rassuré



Dimanche 31 Mai 2009
Boolumbal Boolumbal
Lu 262 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter