PROJET BIRAM 2024 :

Ce qu' il faut retenir



BIRAM DAH ABEID plaide pour le changement en mauritanie en mettant en avant plusieurs arguments principaux :

1. L'égalité des droits et des devoirs est un principe fondamental dans les démocraties modernes, visant à assurer que tous les citoyens, indépendamment de leur origine, de leur sexe, de leur religion ou de leur statut social, bénéficient des mêmes protections et opportunités. Voici les principaux aspects de ce concept :

⁃ Égalité devant la loi : Tous les citoyens doivent être traités de la même manière par le système judiciaire. Aucune discrimination ne doit être tolérée dans l'application des lois, et chacun doit avoir accès à une défense équitable.

⁃ Égalité des opportunités : Chaque individu doit avoir les mêmes chances de réussir, que ce soit en matière d'éducation, d'emploi, de santé ou de logement. Cela implique des politiques publiques visant à éliminer les barrières économiques et sociales qui empêchent certains groupes de progresser.

⁃ Égalité de traitement : Dans tous les aspects de la vie publique et privée, les individus doivent être traités de manière égale. Cela inclut la lutte contre les discriminations basées sur le sexe, l'âge, l'origine ethnique, le tribalisme, le régionalisme, la féodalité etc...

⁃ Participation politique égale : Tous les citoyens doivent avoir le droit de participer pleinement à la vie politique de leur pays, y compris le droit de vote, le droit de se présenter à des élections et le droit de participer aux processus décisionnels.

⁃ Égalité des devoirs : En parallèle des droits, tous les citoyens ont des devoirs envers la société, tels que respecter les lois, payer des impôts, et contribuer à la communauté. L'égalité des devoirs assure que ces responsabilités sont partagées équitablement entre tous.

⁃ Promotion de l'équité : Parfois, des mesures spécifiques, comme des actions positives ou des programmes de soutien, sont nécessaires pour corriger les inégalités historiques et structurelles qui persistent dans la société.

2. Lutte contre la corruption : BIRAM prône une gouvernance transparente et responsable pour réduire les détournements de fonds et assurer une meilleure utilisation des ressources publiques.

3. Justice sociale et équité : Biram met l'accent sur la nécessité de réduire les inégalités socio-économiques. Ils souhaitent mettre en place des politiques favorisant une répartition plus équitable des richesses et des opportunités pour tous les citoyens, notamment les jeunes et les femmes.

4.
Réformes économiques : BIRAM critique la gestion économique actuelle du pays et propose des réformes pour diversifier l'économie Mauritanienne , réduire la dépendance aux ressources naturelles et promouvoir des secteurs comme l'agriculture, l'industrie et les nouvelles technologies.

5. Souveraineté nationale : Le parti insiste sur l'importance de la souveraineté nationale, notamment en matière économique. Biram critiques des accords internationaux qu'ils estiment désavantageux pour la mauritanie et plaide pour une plus grande indépendance économique.

6. Renforcement de l'État de droit : BIRAM appelle à une réforme du système judiciaire pour garantir son indépendance et son impartialité. Biram veut s'assurer que tous les citoyens, y compris les dirigeants, soient soumis à la loi de manière équitable.

7. Promotion de l'éducation et de la santé : Le parti met en avant la nécessité d'améliorer les systèmes éducatif et sanitaire, en augmentant les investissements et en assurant un accès équitable et de qualité à ces services essentiels.

8. Le revenu minimum universel (RMU), également connu sous les noms de revenu de base universel (RBU) ou allocation universelle, est un concept économique et social visant à garantir à chaque citoyen un revenu minimum régulier, indépendamment de ses autres sources de revenus ou de son emploi. Voici les principaux aspects de ce concept :

Principe : Le RMU est une somme d'argent versée périodiquement (mensuellement ou annuellement) à chaque individu, sans condition de ressources ni exigence de travail. L'idée est de fournir un filet de sécurité économique, assurant à tous un niveau de vie décent.

Objectifs :

- Lutte contre la pauvreté : Réduire ou éliminer la pauvreté en garantissant un revenu minimum à tous.
- Simplification administrative : Remplacer ou compléter les systèmes existants d'aides sociales, souvent complexes et coûteux à gérer.
- Autonomie et dignité : Permettre à chacun de subvenir à ses besoins de base, augmentant ainsi la liberté individuelle et la dignité.
- Stimulation de l'économie : En augmentant le pouvoir d'achat de tous, le RMU peut potentiellement stimuler la demande et la croissance économique.

Financement : Le financement du RMU incluent :

- Impôts progressifs : Augmentation des impôts sur les revenus élevés ou sur le patrimoine.

- Réallocation des dépenses sociales. : Utilisation des fonds des programmes d'aide existants.

- Taxes spécifiques : Par exemple, une taxe sur les transactions financières ou une taxe carbone.

9. Développement local : Biram. plaide pour une décentralisation effective, visant à renforcer le développement des régions et à donner plus de pouvoirs et de ressources aux collectivités locales pour qu'elles puissent répondre aux besoins spécifiques de leurs populations.


19. Protection de l'environnement: Biram insiste sur l'importance de protéger l'environnement et les ressources naturelles de la mauritanie , en mettant en place des politiques de développement durable.

Samedi 1 Juin 2024
Boolumbal Boolumbal
Lu 81 fois



Recherche


Inscription à la newsletter