Ould Hademine: Un mauvais quart d’heure à Aleg



De retour de sa mission de campagne dans certaines localités du Gorgol et du Brakna, le premier ministre et sa délégation qui passaient par Aleg mardi 11 juillet 2017 en venant de Magta Lahjar ont passé dans la capitale du Brakna un très mauvais quart d’heure.

Accueilli par le wali mouçaid, le Hakem et quelques responsables régionaux juste au niveau de l’agence de la BCI, le PM a du se résoudre à reprendre la route à cause de la forte mobilisation de plusieurs dizaines de manifestants arborant des banderoles appelant à voter NON au prochain référendum et exprimant leur rejet d’un troisième mandat dont a beaucoup parlé le premier ministre Ould Hademine au cours de sa mission/campagne.

Complètement désemparée, la police a procédé à l’arrestation d’une vingtaine de ces jeunes manifestants avant de les relâcher après le passage en trombe de la délégation. Comme dans toutes les autres villes du pays, les divergences entre les hommes politiques appartenant au parti de l’Etat sont un secret de polichinelle.

Chacun voulant à travers de petites mises en scène circonstancielles faire croire aux autorités officielles qu’il est le plus populaire. Les petites et incessantes guéguerres des tendances internes au parti/Etat héritées du défunt PRDS suivant les manœuvres de la politique du "pousse toi que je m’y place".

Comme dans toutes les autres wilayas, les élus : parlementaires, maires et hauts fonctionnaires "désignés" sur le dos des populations rompent les amarres et ne reviennent généralement au terroir qu’à l’occasion de nouvelles tentatives de remobilisation des troupes pour leur faire avaler encore et encore des couleuvre

Source: http://lecalame.info

Jeudi 13 Juillet 2017
Boolumbal Boolumbal
Lu 164 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter