Nouakchott: 1er Festival «Nous les Femmes», par la Fondation Thiédel M’baye



Nouakchott: 1er Festival «Nous les Femmes», par la Fondation Thiédel M’baye
La première édition du festival culturel «Nous les femmes», a été lancée ce jeudi au stade de Sebkha à Nouakchott, par la Fondation Thiédel M’baye, l’une des vedettes de la musique mauritanienne, en présence du repentants du ministère de la Culture, de celui de la CUN et de la maire de Sebkha.

Le festival coïncide avec la Journée internationale de l’enfant africain. Un repas populaire (Fayande Almoudo) sera d’ailleurs convié cet après-midi pour célébrer ladite journée.

Ouvrant les activités du festival, Adnane Ould Beyroucke, directeur de la Culture et des Arts, a constaté que «c’est rare d'assiter à des occasions où l’aspect culturel est mis au service de l’humanitaire. Il a promis que son ministère ne ménagera aucun effort pour soutenir les femmes, qui représentent les cinquante-deux pour cent de la population.»

La chanteuse Thiédel M’baye, qui se félicite de mettre la musique au service de l’humanitaire, a expliqué que le festival «Nous les Femmes» a été initié pour susciter une prise de conscience par rapport à la condition de la femme et de l’enfant dans notre pays. Il a pour objectif principale de proposer des solutions à l’insertion des femmes des enfants en difficulté.»

Dans le même contexte, Awa Adama Diallo, troisième vice-présidente à la Communauté Urbaine de Nouakchott (CUN), a déploré qu'«en dépit des multiples efforts déployés pour la prise en charge des enfants errants, force est de constater qu’ils sont encore plusieurs à pratiquer la mendicité et à être exploités dans notre ville. La rue est de plus en plus devenue leur lieu de résidence où ils sont exposés à des risques énormes.»

Et pour faire face à ces risques, la fondation Thiédel M’baye, informe cette dernière vise à «créer un centre d’accueil pour au moins 10 enfants (hébergement, restauration, scolarisation, soins et habillement), mais aussi un atelier de couture pour encourager l’insertion des femmes en difficulté.»


Vendredi 15 Juin 2012
Boolumbal Boolumbal
Lu 292 fois

Nouveau commentaire :

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction

Recherche


Inscription à la newsletter