Droit de réponse à l’article intitulé Boghé : Un ex-garde s’insurge contre l’attribution d’une parcelle au PK 18



Dans les colonnes du site CRIDEM relayant un article de "Terroir Journal", un article intitulé « un ex-garde s’insurge contre l’attribution d’une parcelle au PK 18 »,

article paru à la date du 02-11-2017 à 15:10 mn, je suis obligé d’apporter des éclaircissements car des contre vérités ont été dites dans cet article. Je rappelle que la parcelle en question ne situe pas exactement au PK 18 mais au PK 16, quartier des commerçants.

Et il s’agit de deux parcelles juxtaposées attribuées, l’une le 03/02/2004 par arrêté préfectorale N°056 par Mohamed Nouh Taleb Vezaz à madame Fatimettou Mint Mohamed et l’autre N°054 à Ahmed O Habiboullah le 13/02/2004 par le même préfet. Les papiers sont là.

Et M. Ahmed O Habiboullah est un cadre connu de tous les Boghéens pour avoir servi loyalement les populations et affiché un comportement exemplaire durant son séjour. Madame Fatimettou Mint Mohamed a vendu son terrain au nommé Soulé O Abdallahi, chauffeur de son état à la SONADER. Et ce dernier l’a rétrocédé à l’actuel directeur régional de la SONADER.

Le Hakem informé a donné l’ordre d’identifier le terrain et de le borner. Effectivement le terrain a été borné légalement avant que les individus en question ne viennent nuitamment arracher les bornes. Violer délibérément la loi. Nous sommes des citoyens au même pied d’égalité que ces derniers. Pourquoi voudraient-ils nous priver des mêmes droits auxquels ils prétendent ? Au point même de faire tout ce tapage médiatique.

Mohamed O Breika, directeur régional de la SONADER

Source : Terroir Journal (Mauritanie)

Jeudi 9 Novembre 2017
Boolumbal Boolumbal
Lu 110 fois

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Vous pouvez vous exprimer sur tous les articles publiés ici, mais veuillez vous abstenir d'insulter ou de vous attaquer à des personnes.

Merci de votre compréhension.
La rédaction


Recherche


Inscription à la newsletter